Ce que nous avons eu de meilleur - Jean-Paul Enthoven

Publié le par Papillon



Rentrée littéraire 2008

 

Le personnage principal de ce roman est un palais, la Zahia, palais marocain envoûtant où le narrateur se réfugie régulièrement à l’invitation de son ami Lewis. La narrateur, éditeur parisien, qui se définit lui-même comme un dilettante aussi bien dans le domaine sentimental que professionnel, est un dandy nonchalant et cultivé qui s’interroge sur la vie et la fuite du temps. Sur la terrasse de la Zahia, bercé par les effluves délicates des roses et des citronniers, il revoie les dix dernières années, dont le palais fut le fréquent décor.

 

Le moins que l’on puisse dire c’est que Jean-Paul Enthoven sait manier la langue et ciseler ses phrases. Normal, il avoue se complaire dans la compagnie de Stendhal. Car c’est bien lui le héros de ce roman autobiographique, aux accents très fitzgeraldiens. On y lutte contre l’ennui de la vie dans des fêtes aussi folles que futiles. On y croise le fantôme de Tabitha Getty et de Marlon Brando. Des souvenirs d’enfance répondent à des fantasmes inexprimés. Une atmosphère mélancolique et sucrée.

 

Sauf que l’auteur dévoile clairement que sous les transparents pseudonymes de Lewis et Ariane, se cache le couple BHL-Arielle et d’un seul coup j’ai eu l’impression de lire un à roman à clés. Qui se cache sous le sobriquet de Sucre d’Orge ? Et cette jolie italienne qui mène notre héros par le bout du nez serait-elle… ? Tout le charme de cet élégant roman en a été gâché : j’eus préféré ne rien savoir…

 

Quel dommage : j’avais failli me laisse envoûter…

 

Une interview de l'auteur par Michel Field.

 

Grasset, 2008. – 209 p

Commenter cet article

Brize 12/09/2008 20:23

En total accord avec vous... sauf que les raisons qui nous feront éviter ce livre sont précisément celles qui ont des chances de booster ses ventes ! 

Papillon 12/09/2008 21:55


Bah ! il n'y a pas de vrais potins dans ce livre ni de vraies révélations.. Sauf quelques infos sur la vie privée de BHL, meilleur ai de l'auteur.


choupynette 12/09/2008 19:35

eh oui, certaines lectures sont de celles que l'on aimerait n'avoir pas lues....

sylire 09/09/2008 19:51

Pas tentée non plus !

Anne-Sophie 08/09/2008 23:40

Et puis ces éditeurs qui s'autopublient... Pas génial non plus...

chloé 08/09/2008 20:49

Je vous suis également! Depuis quand la littérature est là pour rendre des comptes? Une chose est certaine, je ne vais pas acheter ce livre!

liliba 08/09/2008 15:39

Les ragots, racontars et autres rumeurs sont réservées à Voici et Paris  Match que je lis chez le coiffeur ou le dentiste, mais pas pour un bouquin ! Pas pour moi non plus, ce livre !

Karine 08/09/2008 12:54

Bon... pas pour moi non plus, alors. C'est le genre de chose qui pourrait m'énerver!

amanda 08/09/2008 09:09

pareil que toi et cathulu : c'est agacant ce remuage de ragots et appel au voyeurisme : pas pour moi :)

cathulu 08/09/2008 07:10

Dans la famille  E, je demande le père ! Tu as  raison, ces clésgâchent tout à force.