Française - Souad El-Bouhati

Publié le par Papillon


J'avais été subjuguée par le talent et la beauté de Hafsia Harzi dans La graine et le mulet et ce fut un vrai plaisir de la retrouver dans un film qui traite cette fois non de l'intégration mais de l'identité nationale.

Sofia est né en France de parents d'origine marocaine. Jusqu'à l'âge de dix ans, elle a grandi dans une cité ordinaire d'une ville du Nord. Puis ses parents décident de rentrer au Maroc, "chez eux". Dix ans plus tard, Sofia est devenue une étudiante brillante et une jeune femme farouche et déterminée. Elle n'a jamais oublié la France et rêve d'y retourner dès qu'elle aura fini ses études. Mes se parents ne sont pas vraiment d'accord...

Après un début un peu lent, ce film nous pose d'intéressantes questions. Qu'est ce qui fait que nous sommes d'un pays ? La naissance, l'enfance, le passeport, l'amour ? Pour Sofia, la France représente aussi un style de vie, une liberté que le Maroc  refuse parfois aux femmes. Ses parents sont larges d'esprit, mais ils rêvent de la voir mariée et mère de famille. Elle ne veut pas de cette vie, elle veut travailler , voyager et être indépendante. Elle est prête à renoncer à son amour pour vivre son rêve. La fin, surprenante, donne à penser qu'elle a réussi à concilier l'essentiel...


Film franco-marocain (2008) de Souad El-Bouhati,
avec Hafsia Harzi, Farida Khelfa, Maher Kamoun.
Genre : comédie dramatique - Durée : 1h24.




Publié dans Cinéma

Commenter cet article

uncoindeblog 05/06/2008 20:15

Il est sur ma liste de sorties ciné :))

Papillon 06/06/2008 19:13


Un bon petit film pas très médiatisé...


anjelica 01/06/2008 13:11

Mr Anjelica l'a vu hier et apparemment il a bien aimé mais il m'en a pas dit plus.Mais je pense que tu poses une bonne question. Qu'est ce qui fait que l'on se sent d'un pays ou d'un autre ? Et que ressent-on quand on est déchiré entre deux cultures, deux manières de vivre ?

Papillon 01/06/2008 18:55


J'ai bien aimé aussi (même si le rythme est parfois un peul lent) parce que les personnages n' sont pas du tout caricaturaux.