L'heure d'été - Olivier Assayas

Publié le par Papillon


heuredete.jpgC'est l'été et Hélène fête ses soixante-quinze ans, entourée de ses enfants et petits-enfants.  La maison de famille est une vieille batisse à la campagne, pleine d'oeuvres d'art : tableaux, meubles, vaisselle. Hélène est la nièce d'un peintre célèbre et elle a consacré sa vie à  gérer son  patrimoine artistique. A l'occasion de son anniversaire, elle tente d'aborder avec son fils aîné la question de sa succession, mais Frédéric (Charles Berling) n'est pas très réceptif. Quelques mois plus tard, Hélène meurt  brusquement et Frédéric va être bien obligé de faire face à la situation qu'il redoutait...

J'avais très envie de voir ce film parce qi'il évoque une situation à laquelle j'ai dû faire face il y a quelques mois, une situation que chacun de nous doit affronter un jour ou l'autre. Après la disparition de nos parents, se pose forcément la question de l'héritage : que faire de tous ces objets qui sont à la fois des souvenirs et des contraintes ? Hélène tient un discours très lucide à son fils : "Mon histoire n'est pas votre histoire, le passé ne doit pas plomber l'avenir." Mais ce discours, Frédéric n'est pas prêt à l'entendre. Il a toujours pensé que la maison resterait toujours dans la famille, ainsi que les oeuvres d'art qu'elle contient, notamment les deux petits Corot qu'il aime tant. Mais après la mort de sa mère, quand il aborde la question avec  ses frère et soeur, il découvre qu'ils ont un point de vue différent. Tous les deux vivent à l'étranger et se sont déjà  détachés de leur maison, de leur famille et de leur passé. Tous les deux ont des projets à accomplir et ont besoin d'argent, ils sont d'avis de vendre la maison. Frédéric doit faire face à un second deuil : celui de sa maison et de ce qu'elle contient.

C'est un film d'une grande sensibilité. Toute la conversation autour de la vente de la maison et des objets d'art est d'une grande justesse. Ce n'est pas un film sur la mort ou sur le deuil mais sur la transmission d'une génération à l'autre. Les objets d'art d'Hélène iront au musée. Et quand Frédéric va les voir, il est un peu choqué : "Ils ont l'air d'être en prison". Se pose alors une autre question : les oeuvres d'art sont-elles créées pour orner les musées ou pour partager notre vie ?

J'ai vraiment beaucoup aimé ce film qui m'a aidé à me départir de ma culpabilité d'avoir vendu la maison de mes parents et éparpillé en un jour ce qu'ils avaient mis quarante ans à construire.


Film français (2008) d'Olivier Assayas,
Avec Charles Berling, Juliette Binoche et Jérémie Renier.
Genre : drame ; durée : 1h40.

Publié dans Cinéma

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Joelle 23/03/2008 23:51

Je ne pense pas le voir au ciné mais je le regarderai à sa sortie en DVD ! Etant fille unique et n'ayant plus que mon père de 83 ans, je stresse déjà à ce propos. Surtout que là où se trouve sa maison, si je la vends un jour, cela risque d'être pour qu'elle soit détruite et qu'un immeuble pousse à sa place ! Et je ne veux pas du tout cela :(

Papillon 24/03/2008 21:47


En même temps, inutie d'y penser trop tôt... ces moments-là arrivent bien assez vite.


Choupynette 10/03/2008 19:26

La bande annonce ne m'avait pas particuli_rement emballée, mais ce que tu en dis pourrait bien me faire changer d'avis.je trouve ce sujet intéressant, d'autant plus comme tu le dis que nous devons y fair eface un jour ou l'autre. Ayant une vieille maison de famille, je sais de quoi je parle... que faire de tous ces objets, dont certains ont de la valeur, mais qui ne "vont" pas dans nos maisons....

Philippe 10/03/2008 14:50

oui, merci car ce film me tentait déjà beaucoup...

emjy 10/03/2008 12:36

Merci pour ce commentaire :)J'irai le voir cette semaine, j'ai hâte !

kathel 08/03/2008 14:46

J'ai vu la bande annonce et je n'ai pas envie de le voir, je trouve qu'on s'attache trop aux objets et que finalement, c'est tellement accessoire ! Mais ce n'est que mon avis en cet instant précis...

Gambadou 08/03/2008 11:59

C'est vrai que ce passage doit être un moment douloureux, un pan de vie squi s'achève.. et moi qui vait très rarement au cinéma, j'ai bien envie de voir celui là

sylire 08/03/2008 09:29

Sur ce thème tu as sans doute lu "comment j'ai vidé la maison de mes parents" de Lydia Flem. Sinon, je te le conseille. C'est vraiment très bien.

Papillon 08/03/2008 09:55

Oui, je l'ai noté mais pas encore osé l'aborder.

cathulu 08/03/2008 06:30

J'hésite encore car Binoche en blonde ça ne passe pas ! :)

Papillon 08/03/2008 09:54

C'est drôle, jeme suis dit la même chose en voyant la bande annonce. Mais pendant le film, ça passe très bien, ça vabien avec le personnage, et de toute façon le film est vraiment centré sur Charles Berling.