Battement d'ailes - Milena Agus

Publié le par Papillon


agus2.jpgQuelque part, sur la côte sauvage de Sardaigne, Madame gère une petite maison d'hôtes. Madame refuse de vendre sa propriété aux promoteurs qui voudraient transformer le maquis en club de vacances. Alors Madame passe pour folle auprès de ses voisins, folle de préférer les beautés de la nature aux richesses matérielles. C'est vrai que Madame n'est pas vraiment dans la norme : Madame préfère couper ses robes dans de vieilles nappes plutôt que de courir les boutiques, Madame a deux amants mais aucun mari, Madame cultive son potager et voit des fantômes...

Son histoire nous est racontée par sa jeune voisine de quatorze ans, dont on devine qu'elle aussi est destinée à devenir quelqu'un de "différent", une de ces personnes capables d'entendre le battement des ailes des anges quand ils viennent, la nuit, nous rendre visite...

Car Milena Agus, comme dans son premier roman continue à s'intéresser à ces gens hors normes, que l'on qualifie si volontiers de fous ou dérangés, sous prétexte qu'ils préfèrent inventer leur vie plutôt que de se conformer à ce que la société voudrait qu'ils soient. Madame illustre aussi une forme de vie destinée à disparaître dans le monde moderne.

J'aime définitivement la plume tout en sensibilité de Milena Agus et si ce roman ne m'a pas autant transportée que le premier, c'est tout de même une histoire pleine de charme.


Traduit de l'italien par Dominique Vittoz.
Liana Levi, 2008. - 155 p.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
S
C'est vrai finalement qu'elles ne sont pas si éloignées dans leur souffrance. Mais Madame su jette à l'eau souvent quand même! ;)
Répondre
S
j'avais beaucoup aimé mal de pierres et je crois que j'ai encore plus apprécié ce dernier. La folie douce de la grand mère du premier avait moins de violence et était moins terrible et désespérée que celle de Madame.
Répondre
P

Hum.. Je ne suis pas tout à fait d'accord ;-) Au début  de son histoire, la grand-mère est très désespérée... tout comme Madame. Elles ne sont pas si différentes,
au fond : elles refusent un certain conformisme, un certain modèle de vie...


P
je viens de lire Mal de Pierre que j'ai bien aimé; une ecriture agréable qui se lit en un court instant
Répondre
A
En effet, qu'il est difficile de ne pas agir comme la masse ! ça me fait penser au roman de john Grisham "Pas de Noël cette année ! Cordialement
Répondre
L
Je n'ai pas trop aime son premier roman, mais j'attendais les premiers avis sur son second. Il m'a l'air assez semblable a Mal de pierres,  je vais passer..
Répondre
P
En effet si tu n'as pas aimé le premier, ce n'est pas la peine d'insister ;-)
M
J'entends beaucoup parler de Milena Agus...mais je ne me suis pas encore laissée tenter...;o))
Répondre
P
@toutes : je pense qu'il faut en lire au moins un parce que c'est une auteure avec un très jolie style qui mérite d'être lue. Après, on aime ou pas... ;-)
F
J'ai son premier dans ma PAL, après je verrais bien...
Répondre
E
je devrai en lire au moins un des deux ! juste pour voir, ça m'intrigue !
Répondre
S
J'attendais le premier billet sur la blogosphère du nouveau Milena Agus. J'avais assez aimé le premier mais pas autant que d'autres. Si celui-ci se trouve sur mon chemin...
Répondre
J
il est dans ma PAL , ça devrait me plaire ...
Répondre