Bérénice - Jean Racine

Publié le par Papillon


berenice-copie-1.jpgJ'aime beaucoup les premières fois (qui se font de plus en plus rares...) et hier soir j'ai eu la chance de cumuler deux premières fois d'un coup : première fois, en effet, que j'allais au Théâtre des Bouffes du Nord, qui se trouve pourtant à deux pas de chez moi, et première fois que je voyais sur scène Bérénice de Racine.

Le théâtre des Bouffes du Nord est un ravissant petit théâtre circulaire, surmonté d'une coupole vitrée, qui possède la particularité de ne pas avoir de scène. Le plateau se trouve donc au niveau du sol et le parterre est en fait un gradin hémisphèrique. Les spectateurs des premiers rangs sont donc au coeur du spectacle.  J'ai ainsi passé deux heures à quelques mètres du magnifique Lambert Wilson qui joue le rôle de Titus. C'est également Lambert Wilson qui assurait
la mise en scène de cette pièce dont il déclare  qu'elle est "la quintessence du théâtre", phrase que je ne suis pas sûre de comprendre...

L'intrigue de la pièce est minimale : Titus aime Bérénice, Bérénice aime Titus et tout le peuple de Rome ne bruisse que d'une seule rumeur : à quand le mariage ? Ca vous rappelle quelque chose ? C'est normal, la tragédie classique transcende les siècles et témoigne d'une modernité à toute épreuve.

Depuis cinq ans,Titus aime donc Bérénice, reine de Judée, qui a quitté sa Palestine natale pour le suivre à Rome. Par la mort de son père, Vespasien, Titus vient d'accèder au trône de l'empire romain et détient désormais tous les pouvoirs. Tous ? Pas si sûr. Le peuple de Rome déteste Bérénice, l'étrangère. Titus s'adresse alors à son fidèle conseiller Paulin.  La réponse de celui-ci est sans appel : Titus ne peut épouser Bérénice, la loi de Rome s'y oppose et le peuple ne le tolérerait pas. Voici donc Titus face à un dilemme cornélien racinien :  Rome ou Bérénice, l'amour ou la gloire, la passion ou le devoir ?

Le thème de la pièce est passionnant et le texte de Racine sublime. Face à un Lambert Wilson impérial et  hiératique, Carole Bouquet incarne une Bérénice marmoréenne et émouvante. Pourquoi alors cette déchirante histoire de séparation amoureuse n'a-t-elle su me toucher ? Parce que les deux protagonistes me sont tous les deux antipathiques : Titus, d'une lâcheté incroyable, n'ose même pas dire lui-même à Bérénice qu'il la quitte et envoie à sa place un ancien amant : le comble de la goujaterie ! Quant à Bérénice, elle est quand même très arrogante et très chieuse, harcelant son amant d'une scène à chaque acte... Seul Antiochius, l'amant éconduit, m'a vraiment émue.

Il y eut quand même un très beau moment d'émotion dans ce spectacle au moment du salut des acteurs, quand Lambert Wilson a pris la main de son père, Georges Wilson (très âgé mais à la diction toujours parfaite) pour le conduire à l'avant scène : merveilleux moment de connivence, d'amour et de complicité entre un père et un fils, qui m'a mis les larmes aux yeux...


Théâtre des Bouffes du Nord,
jusqu'au 23 mers 2008.
Mise en scène de Lambert Wilson,
avec Lambert Wilson, Carole Bouquet, Georges Wilson, Fabrice Michel.
Durée : 2h10.

Publié dans Théâtre - Opéra

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

julie 28/02/2008 15:21

et bien moi je ne peux etre partagée sur ce que j'ai vu, un théâtre magnifique, une pièce splendide, une carole bouquet eblouissante, des acteurs impresssionnants,.... Conseil: réserver les places Parterre centrales, c'est un régal !!!

Papillon 29/02/2008 20:51

Oui tout est magnifique, mais le résultat m'a semblé quand même très froid...

So. 11/02/2008 09:50

Bonjour ! Je m'appelle sophie, je suis libraire et comme toi passionnée de livres, de théâtre (même si j'y vais trop rarement) et... de premières fois. Que de points communs IoI. Je découvre ton blog un peu par hasard alors que je recherchais justement un article sur cette pièce que j'ai très envie d'aller voir. Tu sembles partagée alors je ne sais pas. C'est vrai que j'aime bcp la famille Wilson en meme temps.A très bientôt j'espère

Papillon 11/02/2008 23:21

Bienvenue Sophie et reviens quand tu veux !pour la pièce je ne me suis pas du out ennuyée parce que les comédiens sont très bons,mais je n'ai pas non plus vibré à cette histoire de passion...

Tamara 04/02/2008 15:20

Une de mes amies a vu la pièce la semaine dernière : sa mère a aimé, elle un peu moins : elle a trouvé les acteurs très bons mais les dialogues un peu répétitifs et donc la pièce trop longue.

Papillon 04/02/2008 23:30

Il faut dire qu'il ne se passe rien, donc ça peut paraitrre très long, en effet !

Cune 03/02/2008 21:46

C'était un running-gag des Robins des Bois, sur la chaine Comédie, à l'époque. Marina Foïs déboulait en tragédienne overtragique, et déclamait en tremblant, les yeux au ciel "Non, laissez-moi, vous dis-je. En vain tous vos conseils me retiennent ici : Il faut que je le voie. Ah, Seigneur ! Vous voici. Hé bien, il est donc vrai que Titus m'abandonne ? Il faut nous séparer. Et c'est lui qui l'ordonne." et se jetait violemment sur les murs ou les sols.... depuis je ne peux m'empêcher d'être totalement phagocytée par ça !! Ca me serait difficile de voir la vraie pièce ;o))

Papillon 04/02/2008 12:54

Peut-être était-ce un peu de cette passion qui manquait justement à la mise en scène que j'ai vue !!!J'aurais adoré voir Carole Bouquet se jeter par terre en s'arrachant les cheveux ;-)

Gambadou 03/02/2008 11:08

j'y vais dans 10 jours, j'ai hâte !!!!

Papillon 03/02/2008 21:31

J'ai hâte d'avoir votre avis à tous les deux pour savoir si c'est moi qyi suis insensible ou si vraiment il y a peu d'émotion ds cette pièce.....

BMR 02/02/2008 22:40

Merci de l'info.On ne manquera pas d'y aller.