A la une, à la deux, à la mort - Janet Evanovich

Publié le par Papillon


evanovich3.gifVoici donc la suite des aventures de la pétillante, et néanmoins catastrophique, Stéphanie Plum. Après une première expérience assez peu glorieuse, Stéphanie a donc décidé de persévérer dans la carrière rocambolesque de chasseuse de prime, au grand dam de sa mère. Cette fois-ci, sa mission risque bien de lui attirer l’inimitié de tout le quartier, car son gibier n’est autre que Mo, le vendeur de glaces, que tout le monde adore et respecte. Mais Mo n’est peut-être pas si inoffensif qu’il en a l’air : sur son passage, les cadavres pleuvent et tout le monde prend Stéphanie pour une cible de tir. Cette fois-ci ce n’est pas Mamie Mazur qui lui sert d’acolyte, mais Lula, l’ancienne prostituée.

 

La même recette fonctionne toujours aussi bien : les maladresses de Stéphanie, les roublardises de Morelli le séducteur, les mystères du beau Ranger. J’ai moins aimé la prestation de Lula, pas vraiment convaincante… Mais l’intrigue est bien tournée et se révèle plus complexe que prévu. Et surtout j’adore vraiment l’humour ravageur de Janet Evanovich !

 

Un grand merci à Delphine !

 

Traduit de l’américain par Philippe Loubat-Delranc.
Pocket, 2001. – 281 p.

 

Publié dans Polars & Co

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Karine 23/01/2008 23:44

Des trois que j'ai lus, c'est celui que j'ai préféré, je crois!  Je me suis un peu ennuyée de Grandma Mazur... mais encore une fois, comme tu dis, la recette fonctionne!

Papillon 24/01/2008 23:11

J'ai quand même hâte de la voir tomber dans les bras de Morelli !

yueyin 23/01/2008 10:04

yessss ! vive stephanie P. (et ses soupirants of course !)

Papillon 23/01/2008 20:24

Sauf que pour l'instant c'est surtout elle qui soupire ! Ranger m'a l'air complètement indifférent et Morelli joue au chat et à la souris : quel suspense !