En douce - Karine Reysset

Publié le par Papillon


reysset.jpgCertains livres sont si fades et laissent une impression si volatile qu’il est difficile, ensuite, de trouver les mots pour en parler. C’est exactement l’effet que me fait ce court roman…

 

Lassée de sa vie, une jeune femme décide de partir. Abandonnant la vaisselle sale dans l’évier et le linge dans la machine, sans prévenir ni mari, ni patron, ni famille, elle prend un train pour aller se réfugier dans la maison de sa grand-mère au bord de la mer. Pour seule compagnie : une petite Manon de quatre mois. Et puis ? Pas grand chose d’autre, malheureusement. Durant cette parenthèse il y aura des rencontres, des promenades, des paysages et des listes de courses mais c’est à peu près tout.

 

J’ai vainement attendu un début d’explication sur son malaise, ce qui cloche dans sa vie, ce qui la fait rêver. Cette femme se sent « vide » et elle l’est, tout autant que son histoire et que le roman qui la contient. Vite lu, déjà oublié.

 

Laurence partage mon avis (une fois de plus !), mais Anne a aimé.

 

Editions du Rouergue, 2002. – 120 p.

Commenter cet article

Laurence 21/12/2007 10:24

Bonjour Papillon,désolée de réagir très très très en retard, mais quelques jours après la publication de ton billet, je n'ai plus eu de connexion internet. Je viens à peine de retrouver ma ligne.Je suis tout à fait d'accord avec toi, ce livre est aussi vide que sa protagoniste ! :-D Heureusement que c'est un livre qui se lit très vite ! ;-)

Malorie 20/11/2007 11:13

Je viens de lire de Karine Reysset A ta place est je fus vraiment déçu. L'histoire de départ était super attrayante, mais l'auteur n'a, à mon sens, pas assez développé ce récit, et j'ai eu une impression d'écriture baclée...C'est dommage, mais je ne suis pas tenté par ses deux autres romans.

Papillon 20/11/2007 20:35

Moi non plus cette auteure ne m'a pas du tout convaincue...

chiffonnette 14/11/2007 19:32

Et bien bof! Vu la tête de ma LAL... Enfin tu sais, tu m'as vue l'augmenter!

Joelle 13/11/2007 09:36

Pas toujours facile de faire un billet sur un roman qui n'a pas plu ... on ne sait pas trop quoi en dire ! Mais tu t'en sors à merveille :)

Anne 12/11/2007 16:11

Je crois que c'est Clarabel qui m'avait tentée avec ce roman. L'explication qui ne vient pas ne m'avait pas empêché d'apprécier ce texte tout sensible. Les passages sur la maternité m'avaient beaucoup touchée.Je te souhaite une meilleure pioche pour ta prochaine lecture!

In Cold Blog 12/11/2007 14:48

Waowww, Papillon en très grande forme ;o). Rassures-toi, tu as parfaitement trouvé les mots qu'il fallait pour le démolir en quatre lignes :o)

Gambadou 12/11/2007 08:51

Un de moins à noter alors ...Bonne journée

Fanyoun 11/11/2007 20:42

Je passe mon chemin pour ce roman mais ta citation du jour me plaît beaucoup. Savoir être imprudente quelquefois, oser prendre des risques... Je suis aujourd'hui en pleine réflexion et parfois trop de réflexions tuent l'impulsion du départ, la petite envie de foncer...

Florinette 11/11/2007 11:28

Je le lirais certainement, mais pas tout de suite ! ;-)

Emeraude 11/11/2007 11:14

C'est vrai que ça peut être dur d'écrire un livre captivant sur un personnage qui se sent vide...Je ne l'ai pas lu mais je comprends ce que tu veux dire je crois !