Compartiment pour dames - Anita Nair

Publié le par Papillon


Lecture commune du Club de lecture des blogueuses.


nair.jpgPour la première fois de sa vie, Akhila décide de se faire plaisir et de réaliser un rêve : partir, prendre un train et aller au bord de la mer.

Akhila a quarante-cinq ans, pas de mari et pas d’enfant. Toute sa vie, elle l’a sacrifiée à sa famille. Depuis la mort de son père, quand elle avait dix-sept ans, Akhila a assumé la charge financière de frères et sœur, économisant sou à sou pour leur permettre de faire des études et leur offrir de beaux mariages. Akhila n’a jamais eu le loisir de penser à sa vie personnelle, mais aujourd’hui elle en a marre : marre d’être obligée de partager son logement avec la famille de sa sœur, marre de devoir sans cesse demander des autorisations à ses frères. Akhila se prend à rêver de liberté et d’indépendance. Et son premier acte de révolte consiste à prendre un billet de train. Elle se retrouve dans un compartiment réservé aux dames et elle va partager un long voyage de nuit avec cinq autres femmes, de tous âges et de toutes conditions. La promiscuité avec des inconnues va favoriser les confidences et Akhila va essayer de trouver des réponses aux questions qu’elle se pose sur sa vie de femme. Tour à tour chacune de ces femmes va raconter sa vie, dévoilant une facette de l’amour, du désir, du couple et de la maternité, et posant la question de la place de la femme dans la société.

 

Ce livre m’a paru étonnant à cause des contrastes qu’il développe. Le ton en est résolument moderne alors que le récit se heurte à chaque page aux traditions indiennes. Akhila est l’illustration de cette dualité : tous les matins, elle prend le train de banlieue pour aller travailler dans un bureau, c’est une femme moderne qui gagne sa vie, mais elle ne prend aucune décision dans sa vie personnelle sans en référer à ses frères. Elle a été élevée de façon très traditionnelle par une mère persuadée que les femmes sont inférieures aux hommes et que le seul destin d’un femme est le mariage. Mais la question qu’elle se pose est résolument moderne : un homme est-il indispensable au bonheur d’une femme ? Chacune des occupantes de ce compartiment pour dames va apporter un élément de réponse à cette question. Chacune d’elles va révéler qu’elle a du se battre pour gagner une part de liberté.. Toutes ces femmes sont plus ou moins attachantes. J’ai particulièrement aimé Prabha Devi qui se réconcilie avec son corps en apprenant à nager et cette grand-mère qui apprend à sa petite-fille à s’aimer :

 

« Ne deviens pas une de ces femmes qui se soignent pour séduire. Le seule personne à qui tu dois plaire, c’est toi. Quand tu te regardes dans la glace, c’est à toi que ton reflet doit plaire. »

 

Un très beau roman sur la femme, qui à travers ces différents portraits dessine l’image d’une Inde qui se tourne vers l’avenir sans pour autant renoncer à ses traditions.


Retrouvez tous les autres avis des blogueuses chez Lisa.

 

Traduit de l’anglais (Inde) par Marielle Morin.
Picquier poche, 2004. – 443 p.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

BOURAU GLISIA Christiane 16/03/2008 21:03

Noël en Inde avec mon amoureux.Avant de partir de la Réunion où je vis, j'avais acheté deux romans indiens, fait deux paquets cadeau et je les ai cachés au fond de mon sac de voyage.Quelques jours après notre arrivée à Chenai, Noel.En secret, pendant qu'il fait la sieste, je décore la chambre d'hôtel avec une guirlande, un petit père Noel pliable et je dépose mes deux cadeaux.Surprise au réveil du chéri et étincelles dans ses yeux, comme un petit garçon au pied du sapin.Quatre semaines de vacances, bouleversées par le tsunami, mais parmi ces deux romans, il y avait ce compartiment pour dames, qui prenait une résonnance supplémentaire lors de nos longs voyages en train.Il faut avoir été au moins une fois en Inde pour se rendre compte de la condition de la femme, il faut avoir pris le train en pleine nuit, avoir vu ces millions de voyageurs quotidiens, voir la démesure indienne, avoir admirer les plis d'un saree... bref je suis une inconditionnelle de l'Inde et je me suis régalée en lisant ce roman.je vous le recommandeChristiane

Joelle 13/11/2007 09:32

Je n'ai pas réussi à me projeter dans les héroïnes de ce livre, même si je comprends leurs difficultés d'affirmation d'elles-mêmes face aux traditions. J'aurais sûrement préféré que l'auteur ne s'attache qu'à 2 ou 3 femmes au maximum !

Audinette 09/11/2007 12:17

c'est incroyable ! c'est le seul et unique roman "indien" que j'ai jamais lu... et je le retrouve chez toi !j'ai beaucoup aimé même si il y avait pour moi pas mal de longueurs... c'est surtout que je me suis attachée à certaines femmes plus qu'à d'autres...

Papillon 09/11/2007 21:56

Je crois que toutes les lectrices se sont plus ou moins projetées dans l'une ou l'autre des héroïnes. Ce roman m'a donné envie de mieux découvrir la littérature indienne, en tout cas.

Eugénie 05/11/2007 19:26

J'ai toujours été curieuse de cette auteur. Vous me donnez franchement envie de la lire! Je vais remédier à ça. Merci! ;)

mammig 05/11/2007 14:32

un beau récit qui nous donne l'ocassion de rencontrer Akhila et ses voisines de voyage. Les règles imposées par les us et coutumes ne sont plus une fatalité.

jumy 03/11/2007 16:01

Comme toi j'ai beaucoup aimé ce roman. C'est vrai qu'il nous force à réfléchir à la condition féminine. Il nous montre aussi que malgrés l'évolution de la vie, les mentalités n'évoluent pas aussi vite.

Papillon 04/11/2007 18:33

Nous avons de la chance de vivre en France !!!

Fanyoun 02/11/2007 13:42

Roman et auteur inconnus pour moi. Mais les avis plutôt positifs sont rendent ce livre plutôt attrayant. Très bonne idée ce club des blogeuses. Pas la tête, ni le temps d'ailleurs pour être assidue. Je revidnrais néanmoins jeter un oeil régulièrement sur vos lectures communs.

Papillon 02/11/2007 18:23

Un auteure à découvrir alors. je te la conseille !

anjelica 02/11/2007 07:46

Quand à moi, je pense être passée à côté de ma lecture sur la 1ère moitié du livre car j'étais profondément agacée et énervée ! Ensuite, j'ai doucement pris le voyage en cours avec Aklila . Donc pas un coup de coeur comme pour Luz mais l'envie de relire cette auteure pour me faire une idée plus juste.

Papillon 02/11/2007 18:22

J'ai beaucoup aimé l'alternance entre les scènes du train et les récits de tous les personnages. j'ai trouvé que ça rendait le roman plus rythmé.

sylire 01/11/2007 23:00

Bonsoir Papillon !Je retrouve bien dans ce que tu dis sur ce livre, ce que j'ai moi-même ressenti. Je suis ravie que tu aies aimé.

Papillon 02/11/2007 18:21

Je relirai très certainement cette auteure !

Gambadou 01/11/2007 18:42

J'ai aimé la lecture de ce roman mais j'ai été frustrée que cela se passe dans un train. J'ai trouvé qu'il y manquait des couleurs "locales"

Papillon 02/11/2007 18:20

Moi je l'ai lu dans un train ! Et il y a quand même beaucoup de scènes qui ne se passent pas dans un train, notamment toute le jeunesse d'Akhila. Je crois que notre image de l'Inde ne correspond plus à ce que ce pays est devenu.