Littérature et cuisine

Publié le par Papillon


cuisine3.JPG

La prochaine réunion du Club des Théières a pour thème la cuisine en littérature, je me suis donc amusée à faire une petite bibliographie sur le sujet :

- Une gourmandise de Muriel Barbery
- Mangez-moi d'Agnès Desarthe
- Le ventre de Paris d'Emile Zola
- Beignets de tomates vertes de Fanny Flagg
- Les cinq quartiers de l'orange de Joanne Harris
- Chocolat de
Joanne Harris
- La première gorgée de bière et autres plaisirs minuscules de Philippe Delerm
- Le dîner de Babette de Karen Blixen
- La soupe de Kafka de Marc Crick
- La soupe aux choux de René Fallet
- Les aventures d'un gourmand vagabond de Jim Harrison
- La maîtresse des épices de Chitra Banerjee Divakaruni
- L'odeur de Radhika Jha
- Etoiles de Simonetta Greggio
- Bazar Magyar de Viviane Chocas
- L'amour comme on l'apprend à l'école hôtelière de Jacques Jouet
- Le livre du thé de Kazuzo Okakura
- Vie et passion d'un gastronome chinois de Lu Wenfu
- La vie al dente de Stefiana Giannotti
- La seiche de Maryline Desbiolles
- Dolce Agonia de Nancy Huston
- Histoires de bouches de Noelle Chatelet
- Hot Dog d'Elise Milicevic
- Poulet aux prunes de Marjane Satrapi (BD)

D'autres suggestions ?



 

Publié dans Inventaires

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Litteratus 01/06/2011 12:20



Un dossier complet sur la cuisine dans la littérature est proposé sur la Gazette Littéraire http://www.gazettelitteraire.com/article-a-table-68149427.html



Thierry 08/09/2010 14:23



Je vous conseille un polar gorland, « Château l’Arnaque » de Peter Mayle, un écrivain anglais
installé en Provence. J’ai  lu cet ouvrage au début de l'été. Que dis-je ? Je l’ai dévoré jusqu’à la dernière ligne.


 


La gastronomie fait partie de notre culture. Tout comme les meilleurs vins, ceux qui mettent les saveurs en valeur. L’art culinaire
constitue une tradition, comme la belle automobile. Une personne de qualité ne saurait donc se contenter de l’ordinaire en ces matières. En outre, les expressions issues de la cuisine, du
potager, de la crèmerie, sont fort présentes dans le langage quotidien, et pas seulement celui du milieu. Normal donc que des intrigues policières mijotent dans l’univers  de la gastronomie et du vin. Même si les enquêteurs marchent sur des œufs…


 


Avec Peter Mayle, la mayonnaise prend tout de suite. Il ne prend jamais le lecteur pour une truffe. Sous une apparence de gentleman,
son héros est un dur à cuir. Il sait qu’on ne fait pas d’omelette sans casser d’œufs. Il entend bien  réussir son enquête afin de mettre du
beurre  dans les épinards. Il aime les jolies filles à cœurs d’artichaut qui ne font pas de salades. Opportuniste, il saura tirer les  marrons du feu sans prendre de pruneaux dans le buffet.


 


Le scénario tourne autour du vol des  grands crus d’un collectionneur américain aussi
vaniteux que riche. La compagnie d’assurance préférerait retrouver les bouteilles plutôt qu’indemniser son client. D’où la mission confiée à Sam Levitt, un homme plein de ressources.


 


Le concept du roman de Peter May m’a d’autant plus séduit que j’ai moi-même récemment terminé le tapuscrit d’un polar vintage et
gourmand que j’espère décliner en série avec les personnages récurrents qui l’animent. J’espère bien conclure bientôt sa publication, sans tomber sur un éditeur qui me roulera dans la farine. Car
mieux vaut gagner bonbon grâce à un concept que se faire prendre pour un pigeon à rôtir.



Lo 01/11/2007 12:45

Sinon, Ségolène qui tient un excellent blog consacré à l'histoire de l'alimentation (http://segolene.ampelogos.com) fait référence à Un homme dans sa cuisine de Julian Barnes, et Le cuisinier de Talleyrand de Jean-Christophe Duchon-Doris....

Papillon 01/11/2007 17:12

Merci Lo ! Je vais essayer de trouver un peu de temps pour remettre cette liste à jour.

rennette 29/10/2007 19:22

ENCORE QUELques uns :LA cucina de Lily Prior Le cuisinier de Talleyrand de Duchon-dorisVictoire, les saveurs et les mots de Maryse Condéla table d'un cuisinier taoÎste de Michael Sasola cuisine amoureuse (peut etre je ne l'ai pas lu) Marie Rouanetsous les mets, les mots de Claude Pujade Renauda ma bouche de Martin Wincklervoyages en gourmandise de Chantal pelletierbella Italia de frances Meyes NAVrée s'ils ont déjà été cités ...bonne idée cette listerennette

Papillon 30/10/2007 22:17

Merci Rennette pour toutes ces suggestions !

chiffonnette 29/10/2007 14:27

J'ai déjà trouvé mon bonheur, mais je note, je note!!! Merci Papillon!

rennette 29/10/2007 00:26

j'ai oublié :Le couscous de Zreda de Guy Touitoucomment réussir un bon petit cousous de Fellag chez Lattésrecettes immorales de Montalban

rennette 29/10/2007 00:10

j'ajouterai :Meurtres à table ed.  La joie de lirele livre de cuisine de la série noire cr^me et châtiment  d'après agatha Christiecrimes et délices d'après pATRIcia cornwell

Lo 28/10/2007 21:22

Oui, c'est vrai Papillon, et dans "Et que les vers mangent le boeuf mort" tout comme dans "Nouilles chinoises", il est peu question de cuisine en fait...

Géraldine-de-Lyon 26/10/2007 16:10

Bonjour,
J'ajoute mon grain de sel... "le dîner de moules" de Birgit Vanderbeke... et bon appétit!

Papillon 26/10/2007 18:42

merci Géraldine !

Lo 26/10/2007 10:44

Dans la série, on pourrait peut-être citer "Biographie de la faim", d'Amélie Nothomb, et également, pour nous couper la faim : "Et que les vers mangent le boeuf mort" de Lydie Salvayre....Aussi, "Nouilles chinoises" de Ma Jian.Et j'en profite aussi pour reparler d'un livre que j'ai lu, qui n'est pas un roman, mais mêle de façon délicieuse mots et mets, textes et photos de cuisine : "La cuisine des tribus" de Claudie Baran.

Papillon 26/10/2007 18:42

Biographie de la faime ne parle pas vraiment de cuisine... mais je note les autres.