Le musée de l'homme : le fabuleux déclin de l'empire masculin - David Abiker

Publié le par Papillon


abiker.jpgJe suis sûre que vous connaissez tous David Abiker, chroniqueur de feue mon émission favorite, Arrêt sur images, que l’on peut encore lire et entendre ici ou . Et si je ne suis pas toujours d’accord avec ses points de vue, j’aime bien son humour. C’est ce qui m’a donné envie de lire ce livre dont le propos est de nous expliquer que la femme a désormais pris le pouvoir, dans la sphère privée, en tout cas.

Le narrateur est un jeune père de famille qui s’interroge sur sa place au sein de sa famille, dont il nous narre les épisodes les plus marquants. Il sera donc successivement question de la grossesse (de Madame) et du don de sperme (de Monsieur), de l’ami gay (de Madame) et des fantasmes machos (de Monsieur), de la chirurgie esthétique (pour Madame) et des soins esthétiques (pour Monsieur), de l’augmentation de salaire (de Madame) et du 4x4 (de Monsieur), des dîners entre copines (pour Madame) et des réunions de consommateurs (pour Monsieur).

Le but de cet essai très drôle et écrit sur le mode de la dérision est, bien évidemment, de tenter de démonter que le femmes sont reines chez elles. Haha ! Laissez moi rire ! Car ce pamphlet est aussi bourré de mauvaise foi. Personnellement je n’ai encore jamais vu un homme (vivant en couple) étendre le linge familial ou préparer le dîner pendant que madame bavarde avec ses copines. Si l’une de vous a  ce genre de spécimen en rayon, merci de me le faire savoir, je ne manquerai pas d’en faire une photo à ajouter à la rubrique des curiosités de la nature… Car si David Abiker énonce quelques (rares) vérités, son texte est aussi plein de clichés et bourré de mauvaise foi. Et si je lis entre les lignes, j'en déduis que son héros est, au choix :

-          très amoureux de son épouse dont il reconnaît qu’elle a mille qualités de plus que lui,

-          marié avec une mégère qui le tient bien fermement en laisse,

-          un de ces types très lâches qui trouve tous les prétextes pour laisser leur femme gérer leur ménage, tout en se plaignant (faiblement) de ne plus être maître chez eux.

Quoi qu’il en soit, même si j’ai lu ce texte avec un grand sourire ironique, j’y ai quand même pris beaucoup de plaisir, pas seulement pour l’humour de l’auteur, mais parce que j’adore m’entendre dire que si les hommes nous laissent toutes les tâches ménagères ce n’est pas par paresse ou par manque d’intérêt, mais simplement parce qu’il reconnaissent notre haute supériorité dans ce domaine !!! Quel séducteur quand même, ce David Abiker !

Morceaux choisis :

« Il y a un débat domestique sur l’orientation des couverts dans le lave-vaisselle. Pointe en haut, c’est dangereux si un bébé s’approche, il peut se crever l’œil, mais ça lave mieux. Pointe en bas, c’est plus sûr, mais ça lave moins bien. Bébé borgne ou vaisselle propre ? C’est une vraie question. »

« Et puis il y a eu ces schémas ravageurs dans les livres de sciences naturelles des années 70 ! On y vit d’un côté le peloton des spermatozoïdes, indifférenciés, tous égaux, noyés dans la masse de leur médiocrité, genre le métro aux heures de pointe. Et puis de l’autre côté il y a l’ovule, cette huitième merveille du monde, cette perle rare dessinée par Gucci et sans laquelle rien n’est possible… »

« J’ai arrêté de fumer à la suite de ses supplications répétées, par amour. Maintenant, j’ai peur de vivre plus longtemps qu’elle.
Lui survivre, après soixante-quinze ans, ce serait atroce.
Je ne tiendrais pas deux jours.
Qui me maintiendrait en vie ? Me protègerait ?
Je perdrais mon dentier. L’été, des travailleurs sociaux m’obligeraient à boire de l’eau minérale.
Vivre sans tabac oui, sans elle non. »
 

 

Folio, 2007. – 235 p.

Publié dans Essais - Documents

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

lamousme 28/09/2007 00:45

il y a certainement une question de génération...mais plus surement une question de "classe sociale) (bouh le vilain mot  ;o) )Perso j'ai résolu le problème....chacun chez sois  ;o)

Papillon 29/09/2007 11:37

Pareil pour moi ;-) mais ça crée un autre genre de problèmes...

Emeraude 25/09/2007 17:53

j'allais dire quelque chose sur le livre mais après avoir lu tous les commentaires je n'ai qu'une chose à la bouche : mais comment faites-vous les filles pour trouver des hommes pareils ? Ou alors peut être que le monde a changé...A en croire vos différents maris et compagnons, le monde est peuplé de perle rare ! Youpi :-)

Papillon 25/09/2007 21:20

Ah ben là j'en suis bouche bée ! Que de perles rares ! Si je comprends bien David Abiker a raison dans son bouquin... C'est peut-être une question de génération ?

gambadou 24/09/2007 20:40

bouhhhh il y en a plein qui ont une perle... bon, je ne peux pas raler, il a passer le week end à construire un abri de jardin... mais côté linge à étendre.... il n'y a pas grand monde...

Agnès 24/09/2007 20:33

La cuisine c'est moi parce que j'adore ça et en contre-partie lui s'occupe de la vaisselle (activité que je déteste donc ce compromis me va très bien). Le reste nous le faisons à deux ou alors c'est au premier qui y pense. Je trouve ça vachement sympa d'étendre le linge ensemble en discutant de choses et d'autres.

Tamara 24/09/2007 19:28

J'allais dire "non" quand tu écris "je suis sûre que vous connaissez David Abiker" ... mais avec la référence de la regrettée "Arrêt sur image", ça a fait tilt ! J'aime bien son humour aussi, mais je ne sais pas si le livre me tente...En revanche, il n'y a que des Hommes Ménagers ici car le mien aussi étend le linge, passe l'aspirateur ou fait à manger... vive le partage des tâches (après tout, on a bien un boulot, nous aussi !)

cathe 24/09/2007 19:28

Pour moi non plus pas de soucis là-dessus, mon mari cuisine mieux que moi et plie le linge ou fait ce qu'il y a à faire dans la maison, même si je papote avec une copine  :-)  Et, égalité oblige, si c'est plus pratique que ce soit moi qui emmène la voiture au garage, ben je le fais ;-) Papillon, tu vas en avoir beaucoup à prendre en photo ;-))))

BelleSahi 24/09/2007 13:02

Moi aussi j'ai la chance d'avoir un mari qui participe à la maison ! Bonne journée !

lucy 24/09/2007 11:08

Je dois avoir moi aussi " une perle rare " car Mr Lucy sait tout faire à la maison. Ma belle-mère étant maman de 2 garçons les as élévés dans l'optique qu'ils devaient aider leur épouse à la maison. Donc s'il y a du linge à étendre ,il le fait et s'il y a un bouton à recoudre, il sait faire et le fait également !!!!!!

lily 24/09/2007 11:03

Ce que tu en dis, les extraits que tu cites me comblent de bonheur ! Pour le lave linge et le repassage, c'est MOI, en revanche pour les repas, c'est plus souvent LUI ! un peu comme Cathulu, quoi !

Anne 24/09/2007 10:35

Je viens de terminer un roman sur les déconvenues de la vie en couple, alors je note mais pour un peu plus tard...sinon je crains de ne plus vouloir passer l'hiver avec mon mari ;-D