Soie - Alessandro Baricco

Publié le par Papillon


baricco.jpgDans la série « rattrapage d’été », j’ai mis à profit cette période estivale de prérentrée littéraire pour découvrir ce roman italien qui m’avait échappé lors de sa sortie et que tout le monde semble désormais considérer comme un classique incontournable. Ce court roman, écrit en chapitres très brefs d’une langue à la fois simple et poétique, installe dès les premières pages une envoûtante atmosphère...

Hervé Joncour est négociant en vers à soie. Tous les ans il traverse la Méditerranée pour aller acheter des œufs de vers à soie en Libye ou en Egypte. Puis il les revend avant leur éclosion au groupement de sériciculteurs de son village. Nous sommes en 1861 dans le Sud de la France et tout le village de Lavilledieu vit de la culture du ver à soie. Aussi quand l’épidémie de pébrine commence à ravager les élevages, il est vital de trouver une autre source d’approvisionnement. C’est ainsi qu’Hervé Joncour entreprend son premier voyage vers le Japon, qui est alors un pays complètement fermé au commerce international. On y entre en contrebande et on y négocie en secret dans des villages reculés. Le fournisseur d’Hervé Joncour se nomme Hara Kei et est une sorte de seigneur local et féodal. A ses côtés se tient une ravissante et mystérieuse jeune femme blanche qui ne dit mot mais possède de grands yeux. Année après année, Hervé Joncour retourne au Japon pour acheter des œufs. Année après année un fil de désir se tisse entre lui et la jeune fille, un fil aussi fragile et ténu qu’un fil de soie.

Ce pourrait être un roman d’aventures ou un roman scientifique sur la culture et l’histoire du ver à soie, mais c’est un roman d’amour, aussi doux et précieux que cette étoffe magique et sensuelle qu’est la soie. C’est une histoire d’amour et de désir qui se construit sur le silence et dans l’attente, comme se tisse un drap de soie chatoyante. Une histoire qui donne envie de fermer les yeux et de se laisser caresser par le souffle d’une brise légère…


D'autres avis : Lilly - Allie - Céline - Essel.


Traduit de l’italien par Françoise Brun.
Gallimard, 2001. – 142 p.


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Nicolas 23/05/2010 20:10



Je n'ai pas été charmé par ce roman, que j'ai surtout trouvé ennuyeux. Dommage.



JULIETTE 29/04/2010 20:06



J'ai plus qu'aimé "entendre" ce roman. La voix de jacques Bonnaffé est d'une rare sensualité et nous transporte bien au delà des mots. Cette histoire est arrivée par hasard dans ma vie. Le CD
offert par mes enfants, je l'ai réécouté plusieurs fois.


Moi j'ai adoré me laisser porter par cette histoire d'amour suggérée par un regard, la douceur de la soie.


J'assume parfaitement mon côté "sensible" et ce livre, en fait, m'a totalement boulversée. J'ai reconnue une passion silencieuse éprouvée longtemps..........et jamais accomplie. Et l'auteur dit
que "c'est une douleur étrange" : il a raison. Bien des années plus tard, elle est encore là. Je ne savais pas qu'un jour j'écouterais les mots exacts et simples qui le disent si bien.



Papillon 04/05/2010 20:18


Je ne l'ai encore jamais entendu, mais je pense que ce texte a effectivement été écrit pour être dit à voix haute, c'est un texte très musical.


Séverine 03/02/2010 19:56


J'ai personnellement beaucoup aimé ce livre. Il n'est pas prétencieux mais pudique ; il n'est pas fleur bleu mais sensuel ; il n'est pas cliché mais original ; il n'est pas... ce qu'il n'est pas,
c'est à dire mauvais. C'est un beau livre, un magnifique livre.


Papillon 03/02/2010 22:00


Un livre magique, oui, à lire et à relire.


anjelica 14/10/2009 10:30


Je ne dois pas être constituée comme tout le monde, j'ai du mal à comprendre un tel engouement même si ma lecture fut plaisante.


Papillon 14/10/2009 20:14


Non, tu n'est pas la seule... mais très minoritaire ! Mais tu en avais sans doute tellement entendu parler que tu as été déçue


Mademoiselle Swann 22/03/2009 08:53

Je l'ai lu durant la soirée d'hier et personnellement je trouve ce style épuré ennuyeux et sans relief, une grande déception pour ce livre qui visiblement a plu au plus grand nombre mais qui ne m'a pas touché.

Papillon 22/03/2009 18:43


Tu n'es pas la seule, certains lecteurs sont restés en dehors de l'histoire. C'est dommage je trouve. je crois que c'est à lire comme un long poème.


Karine 29/10/2007 02:44

Quel beau souvenir que ce roman!  J'ai adoré l'écriture... l'histoire d'amour avec les yeux... J'ai été transportée!

Papillon 30/10/2007 22:20

En effet : c'est un petit chef d'oeuvre !

Leeloo 24/08/2007 17:19

Toujours pas lu! Mais qu'est-ce que j'attends?

Gachucha 23/08/2007 20:34

Ton article restitue très bien l'esprit du livre. Je l'ai lu à sa sortie, j'en garde un très bon souvenir, et en plus c'est un texte court .

chiffonnette 23/08/2007 19:52

C'est un livre qui m'a enchantée et transportée. Ton article m'y ramène, le temps d'un reflet sur un tissu et de la caresse de ce souvenir! Merci Papillon!

lamousme 23/08/2007 19:38

je l'avais déjà noté mais avec ma pal...du coup il remonte!!! :o)))