Ellen Foster - Kaye Gibbons

Publié le par Papillon


gibbons2.jpg« Quand j’étais petite, j’inventais des façons de tuer mon papa. Je m’en racontais une et puis une autre, et je l’essayais dans ma tête jusqu’à ce que ça devienne facile. »

Celle qui parle ainsi est une petite fille de onze ans. Et dès ces premières lignes, le lecteur comprend qu’Ellen n’a pas été très gâtée, côté famille. Un père violent et alcoolique, une mère fragile et sensible. Nous sommes dans le Sud profond des Etats-Unis, le sud des champs de coton et de la ségrégation raciale, mais cette histoire pourrait se dérouler n’importe où, dans un de ce lieux où l’on interdit aux enfants de vivre leur vie d’enfant. Ellen est donc une petite fille réfléchie et pleine de maturité, qui prend ce que la vie lui donne, sans jamais se plaindre ou se révolter. Bientôt la mère d’Ellen meurt d’épuisement autant que de tristesse.

« En fait, quand elle était petite comme moi, elle a attrapé un romantisme, c’est comme ça que ça s’appelle, je crois, et depuis, son cœur a jamais été bien solide. »

De ce jour-là Ellen va chercher par tous les moyens à échapper à la violence de son père et à se trouver une autre famille.

J’ai lu ce livre avec les larmes aux yeux d’un bout à l’autre, tellement cette petite fille est émouvante, et pourtant drôlement solide. Avec ses petits bonheurs et ses grands malheurs, Ellen est une de ces héroïnes qui vous prennent par la main à la première ligne pour ne plus vos lâcher, même après la dernière page.

 

Les avis de : Cuné, Eireann, Laure

 

Traduit le l’américain par Marie-Claire Pasquier.
Editions Rivages, 1988. – 167 p
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Whiterose 03/07/2007 17:53

Le résumé m'attire beaucoup, le roman a l'air très emouvant

Papillon 03/07/2007 23:25

Un roman très sensible mais sans pathos.

Tamara 13/06/2007 16:01

Ah, tu confortes ma bonne impulsion de notage ! Un peu trop stressée ces jours-ci (le temps de rien !) mais j'espère le lire bientôt...

Papillon 13/06/2007 22:35

Le temps de rien ? Ben tu n'as jamais autant posté ! C'est moi qui ait du mal à te suivre ;-)

Anne 13/06/2007 12:08

Bien contente de l'avoir dans ma PAL celui-là et sa suite. Je sens que je  ne vais pas tarder à les prendre en main...

Papillon 13/06/2007 22:34

Je suis sûre que tu l'aimeras !

sylire 12/06/2007 18:42

J'ai lu "une femme vertueuse". J'ai bien aimé le style de Kaye Gibbons. Ellen Foster semble faire l'unanimité (plus que celui que j'ai lu ,me semble-t'il). Je le lirai certainement. Mais quand ? Mystère.

Papillon 12/06/2007 22:28

Ah ! Ces LAL qui s'allongent indéfiniment ! Je reconnais que c'est un problème !

Florinette 12/06/2007 12:17

Il faut que je lise celui-ci, même si j'ai commencé à l'envers, puisque j'ai lu la suite "La vie qui m'entoure par Ellen Foster", car comme toi j'ai été très touchée par cette gamine ! ;-)

Papillon 12/06/2007 22:27

Concernant la suite, les critiques sont moins bonnes mais je vais le lire quand même : il est à ma biblio ;-)

Musky 12/06/2007 10:42

Il va vraiment falloir que je découvre cette Kaye Gibbons !! Les extraits que tu as choisi me plaisent beaucoup !! Je le note sur ma LAL !!

InColdBlog 12/06/2007 10:37

Suite à un billet de Cuné, j'avais acheté Une femme vertueuse, qui figure en bonne place dans ma PAL. Ce que tu dis d'Ellen Foster me confirme que je devrais passer un bon moment avec cet auteur.

Papillon 12/06/2007 22:24

C'est aussi un billet de Cuné qui avait attiré mon attention sur Kaye Gibbons, mais j'ai préféré commencer par son premier roman !

Gambadou 12/06/2007 09:33

Je le note tout de suite celui là, pas d'hésitation

Papillon 12/06/2007 22:28

Je suis sûre que toi aussi tu adoreras cette gamine !

Gachucha 12/06/2007 09:00

Tout à fait d'accord avec toi :-)))

Lisa 12/06/2007 07:03

J'adore les romans qui se passent dans le Sud des EU! Par contre celui-ci m'a l'air un poil trop triste pour moi...

Papillon 12/06/2007 22:23

En fait ce n'est pas triste du tout mais c'est très touchant parce que c'est une petite fille qui parle et l'auteur réussit vraiment à se mettre à la place de cete petite fille, avec ses mots, ses émotions, etc.