Blogs vs critiques littéraires

Publié le par Papillon

 

Les blogs littéraires vont-ils tuer les critiques professionnels ? Tout le monde peut-il s'improviser critique littéraire ? Si le débat vous intéresse, je vous conseille de lire cet article de Pierre Assouline (qui confiait récemment dans l'Académie des blogs qu'il ne lit jamais les blogs littéraires français...)

Et vous, qu'en pensez-vous ?

 

J'ajoute deux points de vue très intéressants et très constructifs sur la question :

- celui d'Elisabath Flory (merci Cuné)

- celui du Monde des livres (merci InColdBlog)

 

 

Publié dans Blogosphère

Commenter cet article

Le Bouquineur 11/10/2012 15:10


Le blog littéraire ne sert pas qu'à faire partager son plaisir d'avoir lu un bon livre avec la communauté. Il sert aussi, pour celui qui le gère, à découvrir un autre aspect de la lecture :
au-delà du plaisir direct, envisager tout en lisant un livre, coment on rédigera son article, sur quels points on insistera, quels passages seront cités etc. Tenir un blog littéraire c'est
ajouter du plaisir à la lecture.

Papillon 14/10/2012 20:21



C'est amusant, j'ai écrit ce billet il y a plus de cinq ans alors que les blogs étaient très mis en cause par la "critique officielle".


Au départ j'avais en effet ouvert un blog pour échanger. Aujourd'hui, je suis assez contente de garder une trace de mes lecrtures, même si je regrette parfois qu'écrire des billets modifie
complètement la façon dont je lis.



In Cold Blog 12/05/2007 12:21

Un autre aspect de la question, dans Le Monde des Livres, de ce vendredi : http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@2-3260,36-908289@51-849538,0.html

Papillon 12/05/2007 13:07

En tout cas, je suis ravie de voir que le débat vous passionne ! Comme Clarabel et Flo, j'ai tendance à penser que cette attitudes des journalistes est une forme de mépris à l'égard des lecteurs. Pourquoi seuls les journalistes auraient-ils le droit de parler des livres ? Je crois que la pratique assidue de la lecture donne une forme de compétence qui vaut bien celle des médias officiels.En attendant, mes amis, bloguons sans nous préoccuper des fâcheux !So : je te pardonne : j'ai toujours admiré ton sens de  la métaphore o))

Flo 12/05/2007 08:50

Alors je ne vais pas me fatiguer ;-) On reprend le message de Cuné et on met mon nom dessous et ce sera parfait :DEt comme le dit aussi Clara : comment peut-on critiquer ce que l'on ne lit pas ? Ne serait-ce pas tout simplement du snobisme d'un journaliste envers de "simples lecteurs" (mais fiers de l'être ;-) ?...Bah, faut pas se tracasser pour ça, nous ne sommes pas là pour la même raison qu'eux. Continuons de nous faire plaisir tout simplement !

Chimère 11/05/2007 20:54

Moi j'aime bien la réflexion d'un des commentateurs comme quoi les blogs littéraires seraient bourrés de fautes d'orthographe...ah bon ! Forcément si on reste sur la plateforme skyblog aussi ! Parce que moi j'ai beau cherché, je n'en trouve pas des masses des fautes chez les uns et les autres.Et puis d'abord si j'avais vraiment le talent pour devenir critique, je ne perdrai pas mon temps sur mon petit blog, je louerai ma plume fort cher dans divers journaux et magazines afin d'encenser ou de descendre le dernier livre sorti des presses.Les blogs lectures parlent aussi de livres dont on n'entendra jamais parler dans les journaux ou à la télé, des petites maisons d'édition marginales, des titres improbables. Et où dans un magazine littéraire trouver une bonne critique pour du polar, de la sf ou du fantastique, et est ce qu'on va nous parler aussi du livre en tant qu'objet,  des angoisses du lecteur face à la pile à lire ou tout simplement de la joie d'avoir dénicher dans une brocante un exemplaire d'un vieux roman  qu'on avait adoré  et que l'on désespérait de trouver un jour?En tant que lectrice je m'abreuve aux deux sources avec intérêt : celle des "professionnels" et celles des fondus du livre. Au moins, je suis sûre de trouver mon bonheur.  

Cune 11/05/2007 20:24

Un autre avis, tout à fait pertinent :http://elizabethflory.blogs.com/weblog/2007/05/qui_a_peur_de_l.html#more(Au cas où mon lien ne fontionne pas, ce qui m'arrive souvent, c'est chez Elisabeth Flory, le 9 mai...)http://elizabethflory.blogs.com/ 

choupynette 11/05/2007 19:25

Non, je ne pense pas. Car les blogs complètent à mon sens tous les autres moyens de diffusions de la littérature. Même si il est vrai que pour ma part, je lis les blogs, et presque jamais les critiques professionnels.

Florinette 11/05/2007 18:10

Pour ma part les blogs littéraires c'est avant tout un partage entre lecteurs passionnés et à aucun moment nous ne prenons la place du critique littéraire, on n'est pas là pour vendre ou soutirer quoi que ce soit, mais simplement échanger nos impressions et faire en même temps de sympathiques rencontres.Maintenant si ça gêne certains autant qu'ils arrêtent tout de suite de publier ou alors juste à l'attention du critique professionnel littéraire pour mieux se pavaner après en stipulant bien l'interdiction pour les lecteurs passionnés que nous sommes d'en parler.Et puis d'abord comment peut-on dire que les blogs tuent les critiques professionnels si on ne les consulte jamais ??? j'aimerai bien le savoir !!! 

So 11/05/2007 15:28

Quand je poste un commentaire tenaillée par la faim, j'en oublie la distinction la plus élémentaire... Mea culpa ;-)

Cune 11/05/2007 13:14

Rhoo, So, une petite tendance scato ?? :-D :-D

dominique 11/05/2007 13:08

Les blogs de livres sont aux critiques professionnels ce que les journaux gratuits sont à la presse payante. Ils sont de plus en plus lus et menacent leurs aînés.Cette conccurence est positive parce qu'elle oblige la presse à faire des efforts. Monsieur Passou a été contraint de faire son trou sur Internet et son blog surpasse le supplément livre du Monde, que, personnellement je ne lis plus guère, c'est vrai. Sans regrets!Le blog de Monsieur Passou, certains d'entre vous, l'ont fort bien dit, est en partie gâché par des fâcheux, des Trissotins, et des femmes savantes qui déroulent une quantité effrayante de "commentaires" parasites.On peut s'empêcher de les lire, encore que l'on soit parfois fasciné par la sottise et la vulgarité...pourquoi donc? je l'ignore.Monsieur Passou qui tient un blog comme les autres mais qui est rattaché et rémunéré par Le Monde est un peu entre deux chaises.Que les blogs d'Internet détrônent les critiques pro, ça m'est égal. Mais je voudrais que les journaux "papiers" continuent à paraître. En cas de panne ou de bug, ça peut servir.Moi, en ce moment je lis le blog de Ménon. Peu de gens y vont mais il fait un effort remarquable pour parler de textes difficiles.