Le monde gris - Galsan Tschinag

Publié le par Papillon

tschinag.jpgVoici un roman qui m'a transportée dans un autre monde, et pourtant il ne s'agit ni de fantasy, ni de science-fiction.

Dhsurukuwaa est un petit garçon de huit ans qui vit dans une tribu touva, sur les pentes du Haut-Altaï, en Mongolie. Son rêve ? Devenir chaman, comme sa tante. Mes ses parents s'y opposent. Son frère, instituteur marxiste, pense que seule l'éducation permettra de sortir le pays et ses habitants de son arriération. Dhsurukuwaa est donc envoyé à l'école, bien loin de chez lui. Son adaptation sera très difficile : il doit changer de nom, de langue (renoncer au touva arriéré pour apprendre le mongol cultivé), faire l'apprentissage de la discipline et promettre de renoncer à la superstition (renoncer au chamanisme). Pourtant, il devient très vite le premier de sa classe, sans pour autant renoncer à ses rêves...

Nous sommes dans la Mongolie communiste des années cinquante, au moment où les tribus du Haut-Altaï sont soumises à un processus de "civilisation" : alphabétisation, sédentarisation, acculturation. Les habitants, éleveurs et paysans, y mènent une vie rude sur une terre ingrate et glaciale. Mais la plupart de ces gens rudes luttent pour préserver leurs traditions malgré les menaces du pouvoir politique. Galdan saura prendre le meilleur de ce qu'on lui donne (l'éducation) sans trahir sa culture, ni renoncer à sa vocation de chaman. Mais le chemin sera rude et le prix cher à payer.

Une très belle histoire, autobiographique, d'autant plus touchante qu'elle est racontée par les yeux d'un jeune garçon, dans une langue pleine de poésie naturiste.

Traduit le l’allemand (Mongolie) par Dominique Petit.
Editions Métailié, 2001. – 235 p.


L'avis de Cuné

Publié dans Littérature asiatique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

yueyin 12/04/2007 22:54

J'avais beaucoup aimé Ciel bleu du même auteur, également un histoir d'enfance, celui-ci me semble bien sympathique également...

Papillon 13/04/2007 21:46

En fait, ce roman est une sorte de suite à Ciel bleu.

Florinette 05/04/2007 12:09

J'aime déjà tout ce que tu en dis, un livre que je m'empresse de noter ! j'avais beaucoup aimé "Chaman" le livre de Jean Bertolino, un roman qui se déroule au Cambodge, plongé au coeur des croyances et rites chamanisme.

Papillon 05/04/2007 22:02

Ca te plaira, ce gamin qui découvre l'école... Et le contexte, incroyable...

fanyoun 04/04/2007 19:38

Tes commentaires me donnent très envie de découvrir la littérature asiatique que je connais peu. J'ai dans ma LAL "Chinoises" de Xin Ran, l'as tu lu ?

Papillon 05/04/2007 22:02

Non, pas encore, mais il est aussi dans la LAL ;-)

aben 03/04/2007 18:46

 
Copier-coller d’appel à l’aide
Je suis à l’écriture d’un nouveau bouquin, pour lequel j’aimerais avoir vote avis sur le style.
L’histoire, c’est autre chose.
Le titre d’un des chapitres, que j’ai mis sur mon blog, vous dira le genre du récit : « Les deux chevaux de mon oncle » parle de ruralité au temps des cultures paysannes.
Ca n’est pas forcément votre tasse de thé…
 
Au cas où vous auriez le temps - et l’envie d’essayer d’en savoir un peu plus - ces cinq notes sont parues les 27 février, 1er, 3, 5, et 7 mars derniers. En deux clics vous y serez.
Ne parcourir qu’une seule des ces cinq vous permettrait peut-être d’en juger et de me dire…
Ma requête est tout naturellement sans obligation : merci à vous de m’avoir reçu…
 
PS : ce copier-coller est adressé aléatoirement à des over-blogueurs de la catégorie « livres ».
Tout conseils et tuyaux sur l’écriture et l’édition seraient aussi également les bienvenues

Flo 02/04/2007 20:18

Cet écrivain fait partie de mon challenge ABC car je veux le lire depuis longtemps ! Tu me motives encore plus : merci :)

Papillon 02/04/2007 22:16

Je suis sûre que tu l'aimeras !

anjelicalica 02/04/2007 16:35

Cela me fait penser un tout petit peu au film PAI que j'ai vu hier soir .

Papillon 02/04/2007 22:15

Je ne connais pas ce film...

Gachucha 02/04/2007 09:57

J'ai lu "Dojnaa", qui est un bel écrit. Mais c'est une histoire de femme,et les femmes ont peu de place dans cette société, j'ai été plus souvent révolté que sensible à l'écriture. C'est pourquoi je voudrais lire un texte sur un autre registre, celui ci me séduit assez.

Papillon 02/04/2007 22:17

Dans cete histoire-ci, il y a quelques femmes et elles sont bien présentes et ont souvent un sacré tempérament !