Némésis - Philip Roth

Publié le par Papillon

"Il était frappé de voir à quel point les vies divergent, et à quel point chacun d'entre nous est impuissant face à la force des choses. Et Dieu dans tout ça ?"
 
Newark, été 1944. Les États-Unis sont en guerre, mais le jeune et sportif Bucky Cantor n'a pas pu partir au front. Du fait de se petite taille et de sa mauvaise vue, il a été réformé, à sa plus grande honte. Pendant que ses meilleurs amis se battent en France, il a la responsabilité d'un terrain de jeu dans le quartier juif de Weequahic, où il s'applique à transmettre son goût pour le sport à de jeunes adolescents. Quand une épidémie de polio frappe la ville, plusieurs des enfants dont il a la charge sont touchés, et certains meurent, à son grand désespoir.
 
Bucky n'a pas connu ses parents et a été élevé par ses grands-parents, un couple d'épiciers qui lui ont transmis le goût de la discipline et le sens des responsabilités. Il se sent d'autant plus responsable du sort des enfants qu'il n'a pas eu la possibilité de faire son devoir en allant combattre les nazis en Europe. L'épidémie de polio va devenir sa guerre. Mais jusqu'à quel point ?
 
"La solution, ce n'est pas de les envoyer quelque part où ils ne seront pas sous votre surveillance. La solution, ce n'est pas de les enfermer chez eux en les nourrissant de crainte. Je m'oppose à ce qu'on fasse peur aux enfants. Je m'oppose à ce qu'on fasse peur aux Juifs, point. Ça, c'était l'Europe, c'est pour cela que les Juifs ont fui. Nous sommes en Amérique. Moins il y aura de peur, mieux cela vaudra."
 
Dans la première partie, j'ai beaucoup pensé au Hussard sur le toit de Giono. Ici aussi, il est question d'une maladie contagieuse, dont on ne sait pas grand chose, qui frappe au hasard et provoque panique et colère chez les habitants de la ville. Quoi de plus injuste qu'un fléau qui touche en priorité les enfants ? Chacun cherche donc un coupable pour expliquer l'inexplicable : l'idiot du village, le marchand de hot-dogs, la chaleur, ou la municipalité. Bucky Cantor est l'un des rares à garder son calme et son sang-froid, tout comme l'Angelo de Giono.
 
Mais dans la seconde partie, le roman prend un tour très différent. La fiancée de Bucky, monitrice dans un camp de vacances à la campagne, exhorte son amoureux à venir la rejoindre pour échapper au risque de contagion. Bucky hésite : doit-il accepter et fuir le lieu du drame, ou rester coûte que coûte auprès des enfants dont il a la charge ? Ce dilemme tout à fait cornélien trouvera une résolution tragique qui fend le cœur du lecteur, tant on s'attache à ce jeune homme simple et droit, mais un peu trop sérieux.
 
Roman de la responsabilité et de la culpabilité, Némésis est le drame d'un homme qui voulait à toute force devenir un héros, et qui refusa de se soumettre à la tyrannie du hasard, ou du destin. Et dans son ultime roman, la plume de Philip Roth est aussi affutée qu'une flèche qui file droit vers la cible.
 
Traduit de l'anglais par (États-Unis) par Marie-Claire Pasquier.
Folio, 2014. - 272 p.
 
Et pour le défi 50 états en 50 romans, ce roman illustre le New Jersey.

 

 
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Jérôme 24/10/2019 10:02

Un roman magistral, comme toujours avec Roth d'ailleurs !

Papillon 24/10/2019 12:43

C'est d'une densité, en plus !

choup 21/10/2019 21:14

Ma dernière lecture de Roth remonte à une éternité... peut-être celui-ci qui semble très fort.

Papillon 22/10/2019 14:19

Et tellement bien écrit : ça coule tout seul.

Mior 14/10/2019 23:59

A-do-ré, une de mes lectures les plus fortes de l'an passé. ( mais peut-être t'en avais-je parlé cet été ?)

Papillon 15/10/2019 13:10

Absolument ! C'est parce que tu m'en a parlé avec enthousiasme que j'ai eu envie de le lire.

Luocine 14/10/2019 12:57

J'aime tous les livres de cet auteur donc je lirai celui-là aussi merci joli Papillon!

Papillon 15/10/2019 13:08

Pareil : j'aime tous les livres de Roth !

Nicole Grundlinger 13/10/2019 18:18

Dans ma pile, son tour ne va pas tarder à arriver...

Papillon 14/10/2019 11:31

Bonne idée !

Marilyne 12/10/2019 10:15

Je n'ai toujours pas lu P.Roth, et c'est celui-ci qui attend sur mes étagères. Il faut vraiment que je me décide !

Papillon 13/10/2019 10:58

Oh oui, il faut absolument lire Philip Roth, c'est un immense écrivain. Tous ses livres donnent vraiment à réfléchir. ..

Annie 12/10/2019 09:02

Un livre que j'ai énormément aimé !

Papillon 13/10/2019 10:57

Voilà qui ne me surprend pas !

Kathel 12/10/2019 08:35

Excellent roman ! Tu me donnes envie de le relire, tiens !

Papillon 13/10/2019 10:56

On est rarement déçu avec Philip Roth !