Dans le faisceau des vivants - Valérie Zenatti

Publié le par Papillon

"Chaque jour a été une vie, un émerveillement devant la lumière renouvelée, une lutte contre la bile noire, un tâtonnement, un oubli qu'il essayait de vaincre, un pas sur le chemin qu'il traçait et qui partait chaque jour de sa maison natale ou le menait vers elle."
 
 
Je n'avais encore jamais lu Valérie Zenatti, mais elle est la traductrice d'Aharon Appelfeld, un immense écrivain que j'aime beaucoup, et c'est à lui que ce livre est dédié. Il est né de le douleur qu'a ressenti Valérie Zenatti en apprenant la mort de celui qui était devenu plus qu'un ami.
 
"Il y avait dans sa langue un secret qui me concernait de manière intime."
 
Aharon Appelfeld est décédé en janvier 2018. Valérie Zenatti a appris nouvelle alors qu'elle se rendait justement à Tel Aviv pour lui rendre visite, et cette nouvelle l'a terrassée. Ce livre est à la fois un moyen de rendre hommage à l'écrivain qu'il était, et de lui dire au revoir. Elle y revient sur leur rencontre, sur ses livres, sur son obsession de la Shoah, tout en interrogeant tout ce qui dans cette œuvre la touchait si intimement, elle qui partageait avec lui une histoire commune. Comme lui, elle portait en elle la mémoire de ce qu'elle appelle la Catastrophe, comme lui elle était arrivée en Israël à l'âge de treize ans, et comme pour lui, l'hébreu était devenue sa deuxième langue.
 
"Chaque livre m'a dit quelque chose de moi, à un moment précis de mon existence, chaque livre a été une pointe de roche que je pouvais saisir pour me relever ou monter plus haut."
 
Quel beau livre que celui-ci, et quel bonheur de lecture ! Non seulement elle rend un très bel hommage à Aharon Appelfeld, un hommage vibrant d'amour, de respect et d'admiration. Elle le fait revivre dans les coulisses si brillantes de son œuvre, et de ses thèmes de prédilection. Elle donne littéralement à entendre la voix d'un homme qui se révèle à la fois fin et bienveillant. Mais j'ai trouvé qu'en plus elle cerne très bien le lien parfois très fort qui se noue entre un lecteur et un écrivain, dans lequel on se retrouve, qui nous éclaire et nous ouvre un nouveau chemin. Parce qu'avant de devenir sa traductrice, puis son amie, elle fut sa lectrice.
 
"Notre première rencontre a été une rencontre entre une lectrice et un livre, entre une lectrice et un écrivain dont j'ignorais tout hormis le nom."
 
Tous ceux qui sont un jour tomber amoureux d'une œuvre littéraire comprendront. Mon seul regret est que ce livre est trop bref, tant il a rencontré en moi une résonance particulière, et j'aurais pu lire encore des pages et des pages sur ce grand écrivain. Heureusement, Aharon Appelfeld a laissé une œuvre immense, dans laquelle il encore temps encore se plonger.
 
"J'aimais le mystère d'une autre existence croisant soudain la mienne et l'éclairant d'un jour nouveau, je ne cherchais pas à en comprendre les raisons, contempler ses effets me suffisait, mes oreilles entendaient autrement, mes yeux voyaient différemment, à travers un filtre qui ajoutait netteté, joie et clarté."
 
Éd. de l’Olivier, 2019. - 160 p.
 
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Eva 25/04/2019 15:49

j'ai adoré ce livre !

Papillon 30/04/2019 12:02

Pareil ! Je l'aurais aimé bien plus long tant j'y ai pris de plaisir.

luocine 21/04/2019 11:54

je lirai ce livre j'adore les deux l'auteur qu'elle a traduit et elle aussi.

Papillon 30/04/2019 11:52

Je te le conseille vraiment !

Nicole Grundlinger 20/04/2019 16:59

Comme Delphine, jamais lu ni l'un ni l'autre et il faudra qua je remédie à ça.

Papillon 30/04/2019 11:51

Tout à fait !

keisha 20/04/2019 16:22

J'ai déjà lu ces deux auteurs, et là bien sûr j'ai noté!

Papillon 30/04/2019 11:51

Un très joli bouquin, émouvant et éclairant.

Delphine-Olympe 20/04/2019 14:45

Je n'ai jamais lu ni l'un ni l'autre de ces deux auteurs, mais le lien qui qui les unit et que Valérie Zenatti évoque dans ce livre ne peut que nous parler...

Papillon 30/04/2019 11:49

Oui, c'est vraiment le livre d'une lectrice passionnée par une œuvre, et on a tous connu ça un jour, donc on se reconnait dans son chagrin et son désir de faire revivre un auteur qui l’accompagne depuis longtemps, et Applefeld est vraiment un immense écrivain à découvrir.

Aifelle 20/04/2019 07:33

Je suis entièrement d'accord avec ton billet, c'est un très beau livre, qui permet d'approcher d'un peu plus près Aharon Appelfeld et qui permet de découvrir un peu plus également une authentique autrice.

Papillon 30/04/2019 11:47

Tu as raison : j'ai vraiment apprécié la plume de Valérie Zenatti, que je n'avais encore jamais lue.