A la recherche d'Alice Love - Liane Moriarty

Publié le par Papillon

"La salade César n'était pas très bonne. Fade. Laitue flétrie. Croûtons rassis. Très décevante. Comme le vie."
 
 
Alice Love est tombée pendant son cours de gym. Commotion. Évanouissement. Quand elle se réveille, elle est persuadée d'avoir vingt-neuf ans et d'être enceinte de son premier enfant. On lui explique qu'elle a en fait dix ans de plus, trois enfants, et qu'elle est  en instance de divorce. Alice est atterrée : que s'est-il passé ? Mais ce n'est pas tout : au fur à mesure qu'elle revient dans sa vie, elle découvre celle qu'elle est devenue. La jeune femme timide et un peu fantasque s'est transformée en mère de famille autoritaire et hyper organisée, obsédée par le sport, par sa ligne et par son apparence. Ses amies ne sont plus les mêmes, et elle est à moitié fâchée avec sa sœur chérie qui se bat pour concevoir un enfant. Tout en luttant pour retrouver la mémoire, Alice va essayer de réparer les dégâts et notamment de regagner le cœur de son mari.
 
"J'ai la détestable impression que cette autre Alice qui vit ma vie depuis dix ans n'est pas très sympa, songea Alice."
 
Le sujet n'est pas nouveau, je me souviens du film Une autre vie avec Juliette Binoche, qui abordait le même thème, un thème que je continue de trouver très intéressant : la confrontation de son "moi" jeune et de son "moi" mature. J'ai tout de suite aimé Alice, et j'ai trouvé que sa situation était très bien analysée sur le plan psychologique : à trente ans, on croit qu'on va tout contrôler, à quarante, on constate que beaucoup de choses nous ont échappées. Le propos est traité avec humour et légèreté. Il n'y a pourtant rien de caricatural dans l'histoire d'Alice, même si ce n'est pas nouveau de dire que le quotidien use le couple, et que la vie adulte nous transforme. Mon petit cœur de midinette avait très envie qu'Alice et Nick se réconcilient... Mais peut-on vraiment réparer ce que le temps a malmené ? Raviver ses rêves de jeunesse est-il bien suffisant ? C'est peut-être ce que veut nous dire l'autrice : toujours garder un œil sur nos idéaux, jeter régulièrement un coup d’œil par dessus son épaule pour éviter de s'égarer.
 
"Peut-être que n'importe quelle vie a l'air merveilleuse si on ne voit que les albums photos."
 
Une très agréable découverte.
 
Traduit de l'anglais (Australie) par Béatrice Taupeau.
Albin Michel, 2019. - 460 p.
 
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Christelle 23/04/2019 10:26

J'ai bien aimé ce roman (qui est en fait son premier mais traduit seulement maintenant !), mais j'ai grandement préféré le fameux "secret du mari" ! Et sinon, j'ai un coeur de midinette aussi

Papillon 30/04/2019 11:53

A l'occasion, je lirai Le secret du mari, merci du conseil !

Aifelle 15/04/2019 07:22

Une auteure que l'on voit beaucoup sur les blogs mais que je n'ai pas encore pris le temps de lire. Tu as un préféré ?

Papillon 30/04/2019 11:41

C'était mon premier, c'est le thème qui m'a donné envie de le lire.

Delphine-Olympe 14/04/2019 21:05

Bon, je t'avoue que j'ai des désirs de lecture plus pressants... :-)

Papillon 30/04/2019 11:40

C'est une lecture plaisante mais pas un indispensable non plus ;-)

keisha 14/04/2019 14:56

Si je le vois... Le seul lu de l'auteur m'a bien plu

Papillon 30/04/2019 11:39

C'était une découverte de l'autrice pour moi, et plutôt un bon moment de lecture.