Enfant de toutes les nations - Pramoedya Ananta Toer

Publié le par Papillon

Buru Quartet II
 
"Tout peuple arriéré est assujetti par chaque nation plus avancée que lui."
 

 

Retour en Indonésie avec cette formidable fresque romanesque qu'est le Buru Quartet de Toer et qui nous plonge dans la Java de l'époque coloniale. Le premier volume se terminait par un épisode dramatique : Annelies, arrachée à sa famille, était envoyée aux Pays-Bas sous la tutelle de sa famille hollandaise.
 
Ce second volume s'ouvre sur la mort de la jeune femme qui n'a pas survécu à la séparation. A peine marié, Minke se retrouve donc veuf, il rêve de quitter Surabaya pour étudier la médecine et tourner cette page douloureuse. Mais il ne peut abandonner sa belle-mère Nyai qui se doute que la famille Mellema va tout faire pour lui voler son entreprise. Minke écrit toujours dans la presse, mais ses amis lui reprochent de préférer écrire en néerlandais plutôt qu'en javanais, la langue de son peuple. On lui reproche aussi de trop idéaliser la culture européenne, de ne pas voir la réalité de la colonisation, et de ne pas connaître la réalité de la vie du peuple javanais. Ces quelques mois vont être une grande période de remise en question pour Minke, initiée d'abord par sa belle-mère Nyai qui est plus consciente que lui de la réalité coloniale dont elle a eu à souffrir, puis par ses lectures et quelques rencontres déterminantes, notamment avec un jeune chinois révolutionnaire. 
 
"Ne vénère pas l'Europe dans sa globalité. Partout au monde, le mal voisine avec le bien. Partout, on trouve des démons à face d'ange et des anges à face de démon."
 
Au cours d'un séjour dans la famille de Nyai, Minke découvre le sort tragique des jeunes filles vendues par leurs parents aux maîtres blancs, ainsi que le sort des paysans pauvres soumis à l'oppression du colon riche et puissant. Il va décider d'en faire des articles pour alerter l'opinion. Mais il  va se rendre compte que ce n'est pas si facile d'avoir une opinion divergente et de la clamer haut et fort. Peu à peu il va prendre conscience des différences de classe et de l' oppression à laquelle sont soumis les faibles. Il va découvrir peu à peu le pouvoir de l'écrit pour faire bouger les esprits et le monde, et le rôle de l'éducation et de l'information pour se libérer.
 
"Par le miracle de la connaissance, des gens dont les yeux n'avaient jamais vu le monde pouvaient s'imaginer sa grandeur, sa richesse, sa profondeur, ses sommets et ses abysses, de même que tous ses déchets et ses fléaux."
 
Ce volume est moins romanesque que le précédent, mais très intéressant sur le plan historique et géopolitique : influence croissante du Japon au détriment de la Chine, rébellion des Philippines, montée des nationalismes en Asie et prise de conscience de l'oppression coloniale. Les intérêts de Minke vont se décaler de l'Europe vers l'Asie, vers les siens, qu'il ne connaît pas si bien, du fait de ses origines aristocratiques et de son éducation européenne. Surtout, ce roman donne le point de vue sur la colonisation du colonisé, instruit dans la culture dominante. Avec ses personnages attachants, c'est un vrai régal de lecture.
 
Traduit de l'indonésien par Dominique Vitalyos,
Zulma, 2017 (1e éd. 1980). - 507 p.
 
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Annie 11/02/2019 14:46

Je suis en train de terminer le tome IV. C'est une oeuvre qui m'aura profondément marquée et je pense que dans quelques temps je relirai même le tout avec plaisir et même passion.
Le tome IV permet en outre de tout synthétiser, ce qui n'est pas inutile. Bonne suite de lecture.

Papillon 18/02/2019 13:33

Je ne même pas que le IV avait été édité ! C'est chouette, je vais pouvoir enchaîner les tomes suivants (je suis dans le 3).

Karine 10/02/2019 16:18

Je ne connaissais pas du tout... je vais voir si je peux trouver le premier!

Papillon 10/02/2019 18:29

J'espère que tu pourras mettre la main dessus.

Aifelle 10/02/2019 07:27

Le thème est intéressant, mais il faudrait déjà que je lise le premier. Y en aura-t'il un troisième ?

Papillon 10/02/2019 18:28

Il y en a quatre en tout, mais je crois que seuls les trois premiers ont déjà été publiés.

Ariane 09/02/2019 18:27

Je ne m'étais pas passionnée pour le premier, alors je vais en rester là.

Papillon 10/02/2019 18:27

J'ai trouvé celui-ci plus facile à lire, peut-être parce que le contexte culturel m'était déjà connu.

Sandrine 09/02/2019 10:41

Pas encore lu le premier, tentant pourtant ce dépaysement...

Papillon 10/02/2019 18:26

On découvre toute une culture, en effet, assez loin de nous.

Delphine-Olympe 09/02/2019 08:38

Voilà un roman qui semble passionnant. Tout à fait mon genre, en tout cas !

Papillon 10/02/2019 18:26

Il me semble que tu n'avais pas trop aimé le premier tome, c'est peut-être l'occasion de lui redonner une chance :-)