La vie rêvée de Virginia Fly - Angela Huth

Publié le par Papillon

"Vous savez ce que c'est, le réel.  Il détruit toujours nos illusions avec une extrême cruauté. Une cruauté dévastatrice."
 

Virginia Fly est une rêveuse. De nuit comme de jour, elle rêve de caresses langoureuses et qu'un fougueux moustachu se glisse dans son lit pour l'envoyer au septième ciel. Il faut dire que Virginia, à trente et un ans, est toujours non seulement célibataire mais vierge, un état suffisamment étonnant dans ces années 70 totalement dévergondées pour que la jeune femme fasse l'objet d'un reportage télévisé. Elle espère que cet événement inattendu mettra un peu de piquant (et, qui sait ?, attirera le prince charmant) dans une vie qui en manque singulièrement. Virginia est une gentille fille un peu terne qui mène une vie monotone d'enseignante dans une banlieue sans charme, entre une mère intrusive et un père distrait. Il n'y a rien de plus excitant dans sa vie que la correspondance qu'elle entretient depuis plus de dix ans avec un américain, et les soirées musicales auxquelles elle assiste une fois par mois avec un vieux professeur autrichien. 
 
"Pourquoi, se demanda Virginia, était-elle le genre de fille à qui les gens proposaient toujours une boisson chaude et non simplement un verre ? Qu'y avait-il chez elle qui empêchait les gens d'imaginer qu'elle s'enfilerait volontiers un double whisky ? "
 
Je ne crois pas avoir déjà lu Angela Huth auparavant, mais j'ai retrouvé sous sa plume un peu de l'univers de Barbara Pym, avec cette héroïne banale et rêveuse dont les rêves sensuels et romantiques vont piteusement se heurter au réel. Mais on est Angleterre, elle saura garder son sang froid et son humour. Le lecteur est quand même un peu triste pour elle, car elle est à la fois charmante et attachante, cette jeune femme dont toute la fantaisie semble se cristalliser dans une pulsion sexuelle non avouée et dans des rêveries érotiques qui semblent tout droit sorties d'un roman Harlequin. Mais quelle femme peut se vanter de n'avoir jamais rêvassé sur ce mode ? C'est donc avec beaucoup de tendresse qu'on la regarde trébucher sur ses fantasmes pour finalement se plier au réel. Le roman doux-amer du désenchantement.
 
"J'ai renoncé à espérer, reprit-elle. C'est beaucoup mieux. On peut s'épanouir, vous savez, à se réjouir à l'avance des petites choses dont on est sûr qu'elles se produiront. C'est beaucoup moins sinistre que d'espérer de plus grandes choses qui risquent de ne jamais survenir."
 
 
Traduit de l'anglais par Anouk Neuhoff.
Quai Voltaire, 2017 (1e éd. 1972). - 218 p.
 

Commenter cet article

Emma 27/06/2017 09:38

Je ne l'ai encore jamais lue, mais j'en ai un sur ma PAL, celui-ci me tente moyennement.

Papillon 27/06/2017 12:24

C'est le genre de roman où il ne se passe pas grand chose, mais j'aime bien. Mais comme je n'en ai pas encore lu d'autres de cette auteure, je ne sais pas s'il est représentatif de son oeuvre.

keisha 23/06/2017 11:06

Si tu parles de Pym je suis cuite, j'aime ces romancières anglaises qui n'ont l'air de rien apparemment, mais qui... ^_^
Et je constate en parcourant ton blog à la recherche du billet que nous sommes toujours 90% blog compatibles, au moins!

Papillon 26/06/2017 10:43

Bien sûr, 90% au moins, même si je n'arrive pas à suivre ton rythme infernal :-)

A_girl_from_earth 05/05/2017 00:39

J'ai Angela Huth dans ma PAL, malheureusement ce n'est pas ce roman qui, j'ai l'impression, me plairait beaucoup. Bon, ça se trouve, j'apprécierai énormément Tendres silences, celui que j'ai depuis un moment et qu'il est temps que je lise !

Papillon 05/05/2017 20:42

Je ne peux pas te conseiller je n'en ai pas lu d'autres, mais j'en relirai c'est sûr !

Eva 01/05/2017 19:48

j'aime beaucoup les éditions de la Table Ronde, et ce roman sera certainement le prochain de cette maison sur ma liste!

Papillon 02/05/2017 21:21

A garder en tête pour le Mois anglais ;-)

Luocine 28/04/2017 12:36

les citations sont adorables! et donnent très envie d'aller un peu plus loin dans la lecture.

Papillon 29/04/2017 17:46

L'héroïne aussi est adorable, dans son genre.

Kathel 28/04/2017 08:24

J'ai découvert l'auteure l'année dernière avec Les filles de Hallows Farm qui m'avait surprise, dans le bon sens ! J'envisage de continuer à la lire.

Papillon 29/04/2017 17:46

Je vais aussi essayer d'en trouver d'autres, elle est très agréable à lire.

Aifelle 28/04/2017 07:05

J'ai lu plusieurs romans d'Angéla Huth, toujours avec plaisir. Je vais m'enquérir de celui-ci à la bibliothèque :-)

Papillon 29/04/2017 17:45

C'est marrant, je m'attendais à quelque chose de plus acide, mais l''atmosphère de ce roman est très plaisante, avec un peu d'ironie très british.