Février 2016 : Moi après mois

Publié le par Papillon

"J'avais appris que personne n'est vraiment spécial. Aucun de nous. Et que plus tôt on se remet de cette découverte, mieux on se porte."
EJ Levy, L'amour, en théorie.
 
Parc de la Villette, Canal de l'Ourcq / L’Eau qui dort de Michael Pinsky
 
Des fleurs, rouges évidemment / Dans ma bulle à la BU / Un entretien redouté se révèle plus amical que prévu / "Thank you for predicting what I really needed", parfois on me prête d'étranges pouvoirs / Upside down / Le pénible sentiment que ma vie est en train de m'échapper / Apprendre à dire non / Lire, relire, délires / De la musique baroque à fond sur la platine / Un premier devoir envoyé (ça mérite bien un petit roman) / "A de nombreux égards, le rêve est une arnaque" (Echenoz) / Parfois il suffit de demander pour obtenir / Ne pas retenir ce qui doit partir / Des papiers colorés pour mes petits secrets / Une illusion à détruire, ça fait mal / Des fois, les gens sont tellement gentils que que ça me donne envie de pleurer / Procrastination, ou comment chercher l'inspiration dans le fer à repasser / Les compliments me font toujours flipper / Un rendez-vous encore et toujours repoussé / Des projets de voyages / La comédie du pouvoir dans l'entreprise / Un deuxième devoir expédié (ça mérite bien un petit roman) (bis) / Une douleur dans la région du cœur / Jusqu'où ne pas aller trop loin ? / Méditer, le bonheur est dans le vide / Où l'on reparle de la réalité, mais la réalité n'est qu'une vue de l'esprit / Les barreaux les plus solides sont ceux que l'on forge soi-même / "Tout est écrit noir sur blanc" (Bello) / Des insomnies, trop de questions sans réponses / Traverser Paris à pied, du rock dans les oreilles / Des robes en forme d'œuvres d'art, immettables et sublimes / Une page par jour minimum / Des fois, les gens sont tellement cons que ça me donne envie de mourir / Restons sous la couette / Huit pages en deux jours (ça mérite bien un petit roman) (ter) / Rire au cinéma avec les frères Coen /#codedutravail et #tafta, les deux pieds dans le libéralisme / "Je rêvais d'un autre monde" (Téléphone) / Des arbres en fleurs aux Buttes Chaumont / Des jours qui rallongent, des nuits qui raccourcissent / Un peu de jardinage / Couper le téléphone / Une bonne résolution de Janvier bien mal en point / Une chanson pour danserDu temps pour flâner / "Luxe, calme et volupté" (Baudelaire) / Compter les jours / Une chanson pour pleurer / Trop de gens qui meurent / Un mystère très ancien qui s'éclaircit / Tous ces trucs qu'on n'a pas envie de savoir mais qu'on nous dit quand même / Big boss a comme une obsession (mais bien peu d'imagination) / Une vraie nuit de sommeil / De la pluie, encore de la pluie, toujours de la pluie / Un peu de linguistique, pour changer / Un cauchemar, et des nerfs qui lâchent /  “Smile, breathe, and go slowly” (Thich Nhat Hanh) / "C'est à trois heures du mat' qu'on est le plus créatif", dit-elle (je ricane) / Marcher, le compteur de kilomètres explose / Confidences et complicité / In love with Rob BrezsnyUn rayon de soleil, et un peu de gaieté / Où l'on constate que je peux parfaitement être odieuse, si je veux / Dans ma bulle à la BU (bis) / Les limites de l'interprétation, Umberto Eco brillantissime (cet homme ne mourra jamais, en fait) / L'auteur, le texte et le lecteur : la trilogie infernale (qui a fait couler beaucoup d'encre) / Temps glacial et boeuf bourguignon / Je hais les voisins / "L'enfer, c'est les autres" (Sartre) / Le bonheur est dans le silence (et un peu dans le bourguignon, aussi).
Un mois de février in-ter-mi-na-ble, mélange de chaud et froid, à tous points de vue.
 
Rue Riquet - Paris 18
 
 
Sur une idée de Moka
 
 

Publié dans Inventaires

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

cathulu 01/03/2016 17:40

De tout, un peu, un kaléidoscope dans lequel je te retrouve avec plaisir et dans lequel je me retrouve aussi un peu.... Février est toujours un mois en dents de scie, non ?

Papillon 02/03/2016 20:04

C'est pas faux... ;-)

Mior 01/03/2016 16:15

Rhoo , gâcher

Papillon 01/03/2016 16:31

???

Mior 01/03/2016 16:14

...eh bien dis moi on a vu mieux , non ? (mais on a connu pire , aussi, certainement

Papillon 01/03/2016 16:31

Disons que ce mois de février fut... compliqué !

cathe 29/02/2016 11:32

Tout pareil que Yueyin, Aifelle et ICB ;-) Et merci pour l'horoscope, le même que toi ;-)

Papillon 29/02/2016 15:43

Puisque tu passes par ici, j'en profite pour te dire que je serai à Saint-Malo du 14 au 16//5 (cette année je m'y suis prise à l'avance !)
J'adore l'horoscope de Rob Brezsny, il me fait rire tous les jeudi matin !

Hélène 29/02/2016 11:06

Très beau "texte" profond et léger à la fois ! bravo

Papillon 29/02/2016 13:50

Oh ! Merci !

ex-ICB de retour de NZ! 29/02/2016 10:47

"Des fois, les gens sont tellement cons que ça me donne envie de mourir " : pareil... et "des fois", c'est (presque) tous les jours !

Papillon 29/02/2016 13:49

J'espère que tu as aimé ton voyage ? J'ai bien pensé à toi (tu vois, si tu avais encore un blog tu pourrais nous raconter tout ça en détail,pfff!!!)

Aifelle 29/02/2016 06:55

J'aime bien tes deux réflexions sur les gens ! et je hais aussi les voisins .. bref j'ai aimé ton mois avec ces petites pensées énigmatiques, mais qui en laissent supposer beaucoup pour peu qu'on laisse son imagination gambader ;-)

Papillon 29/02/2016 13:48

C'est ce qui me plait dans cet exercice : en dire suffisamment, mais pas trop ;-) Et laisser gambader son imagination est très bon pour la santé !

Yueyin 29/02/2016 06:51

C'est chouette d'avoir de tes nouvelles :-)

Papillon 29/02/2016 13:47

Merci, c'est sympa !