Intérieur nuit - Marisha Pessl

Publié le par Papillon

Rentrée littéraire 2015
 
"Sortez de votre chambre fermée, réelle ou imaginaire."    
 
 
"Etre terrorisé, mort de trouille, était le début de la liberté, le moyen d'ouvrir les yeux face à ce qui, dans la vie, était cru, sombre et sublime, et par conséquent d'apprivoiser nos monstres. En jargon cordoviste, il fallait tuer l'agneau, se débarasser de son moi faible et craintif, donc se libérer des contraintes que nous opposaient les amis, la famille, la société dans son ensemble."
 
Un cinéaste mythique, que personne n'a vu depuis trente ans, le corps de sa fille retrouvé au fond d'un entrepôt abandonné de Manhattan, un célèbre journaliste d'investigation dont la carrière fut ruinée par le père qui enquête sur la fille : voici les ingrédients de base de ce qui commence comme une enquête classique sur une mort inexpliquée et tourne très vite au thriller métaphysique et haletant, qui nous balade des rues de Manhattan aux forêts des Adirondacks, et où l'auteure n'en finit plus d'explorer les limites de la vérité et la frontière floue entre le réel et la fiction. Pour accentuer le mélange des genres, le roman mêle récits de témoins plus ou moins fiables, articles de journaux et compte-rendus d'enquête.
 
"La vérité sur ce qui nous arrive en ce bas monde ne cesse d'évoluer. Toujours. Ca ne s'arrête jamais. Parfois même après la mort."
 
Peu à peu se dessine un portrait ambigu de la victime, jeune femme intrépide, pianiste talentueuse, à la fois mystérieuse et envoutante, dont la biographie est semée de mystères. Ange ou démon ? Issue d'une famille qui cristallise tous les fantasmes, une famille qui paraît singulière : brillante et maléfique, enchanteresse et diabolique, géniale et tourmentée. Une famille où l'on ne vit que dans l'instant, où l'on brûle son existence dans toutes les audaces, créatives ou comportementales. Des gens qui vous crament quand on les approche, et vous laissent cicatrices et souvenirs impérissables. Magie noire pour la fille, films d'horreur pour le père. Ou bien tout cela n'est-il que trucage, manipulation et mystification ?
 
"La menace que l'on sent mais qu'on ne voit pas, nourrie par l'imagination, cette menace-là est éprouvante, écrasante. Elle vous détruit avant même que vous ayez quitté votre chambre, votre lit, avant même que vous ayez ouvert les yeux et respiré."
 
Qu'est-ce que la vérité ? Tel est le sujet du roman. Où se trouve la limite entre le rêve et la réalité, entre le vrai et le faux, entre la magie et le trucage ? Le monde des Cordova est-il un monde d'illusions, de sortilèges ou de brutalités ? Même Scott, le journaliste hyper pragmatique qui ne croit qu'au rationnel, finira par être happé par ces mystères : a-t-il été envouté, s'est-il lui-même aveuglé, est-il captif d'un film de Cordova ou prisonnier de son incapacité à rêver ? L'auteur n'en finit plus de retourner la situation comme un gant et nous balade du monde réel réel au monde imaginaire d'un claquement de doigt ou d'une pirouette narrative, nous poussant à mettre en doute sans cesse ce que nous voyons, ce que nous croyons, ce que nous percevons.
 
Un roman brillant, mené d'une main de maître, à la plume alerte et mordante, qui sème le trouble et la terreur.
 
"Souverain : le caractère sacré de l'individu, se considérer comme un être d'élite, puissant, autonome, arracher son autorité des mains de la société. Implacable :  ne jamais oublier que sa propre mort est inéluctable, ce qui signifie qu'il n'y a aucune raison de ne pas êre féroce, aujourd'hui, dans sa vie. Parfait : comprendre que la vie et l'instant présent constituent un idéal absolu. Pas de regret, pas de culpabilité, car même si vous vous retrouvez coincés, ce n'est qu'un cocon dont il faut s'extirper - et libérer sa vie."
 
Ce sont Eva et Laure qui m'ont donné envie.
 
Traduit de l'anglais (Etats-Unis) par Clément Baude.
Gallimard, coll. Du monde entier, 2015. - 720 p.
 
Ce roman est ma participation au Pavé de l'été de Brize.
 

Commenter cet article

AMBROISIE 12/04/2017 21:17

Il me tarde de l'avoir en poche, surtout que la couverture est magnifique et que j'avais lu La métaphysique des catastrophes qui fut un petit coup de coeur dont je ne m'attendais pas. Ton avis me tente énormément en plus de ça !

Papillon 14/04/2017 19:53

Patience : il sort en poche au mois de mai. Formidable roman !

Ellettres 19/05/2016 12:15

J'avais trouvé ce roman hallucinant ! Il nous enferme dans une toile d'araignée de plus en plus resserrée et suscite vraiment la montée d'adrénaline ! J'avais adoré aussi toute la mythologie construite autour du personnage de Cordova. J'ai été plus séduite par le personnage du père que de la fille d'ailleurs.

Papillon 25/05/2016 20:02

La fille reste plus mystérieuse. Comme toi, j'ai aimé tout ce que l'auteure a réussi à construire autour de ce personnage.C'ets vraiment un super roman.

Melanie B 06/01/2016 09:48

Je n'ai toujours pas lu le premier qui est sur ma liste depuis des années ! Forcément, tu m'incites à me ruer sur celui-ci, alors que je favorise le format poche. Mais peut-être ma bibli l'a-t-elle acheté.

Papillon 10/01/2016 17:19

J'avais lu le premier mais il ne m'en reste rien... Celui-ci est vraiment super bien fichu...

Ariane 04/10/2015 16:07

Ce roman m'intrigue énormément !

Papillon 04/10/2015 16:29

Un des meilleurs de la rentrée pour moi, jusqu'ici.

Fleur 04/10/2015 14:40

J'avoue m'être sentie "baladée" par Pessl car moi aussi j'étais du même avis que Scott (très terre-à-terre) et j'ai été très surprise qu'il finisse par croire dans ces histoires de sorcellerie.

Papillon 04/10/2015 16:28

Je crois que c'est une manière de dire au lecteur qu'il faut laisser une (petite) place à l'irrationnel...

Laure 27/09/2015 21:48

Je suis très contente de lire ce bel avis enthousiaste ! C'est un roman brillant, tu as entièrement raison :-D

Papillon 28/09/2015 19:49

Et plus j'y repense, plus je le trouve brillant !

sous les galets 26/09/2015 15:47

Punaise, mais il a l'air vraiment vraiment top, je ne connaissais pas du tout cette romancière, évidemment comme tu t'en doutes, c'est la recherche d'une vérité dissimulée ou transformable qui m'attire. Je crois que toi et moi seront toujours sensibles aux mêmes types de thèmes. Il est noté.

Papillon 26/09/2015 21:22

J'avais lu son premier roman, dont il ne me reste rien :-( Celui-ci contient absolument tout ce que j'aime : un petit monde en réduction, tout un questionnement sur le rapport réel/fiction, de très chouettes personnages, du mystère, des frissons, des interrogations...

jerome 26/09/2015 09:38

Que d'éloges autour de ce roman ! Sans aucun doute une des plus belles surprises de la rentrée.

Papillon 26/09/2015 21:20

Exactement le genre de gros pavé que j'adore, avec une vraie histoire à l'intérieur !

Aifelle 25/09/2015 06:47

Un roman qui m'intrigue et ton billet en rajoute ; je le mets sur ma liste à découvrir.

Papillon 25/09/2015 18:07

L'univers de ce roman est intrigant ! Mais super bien fichu : à découvrir.

Delphine-Olympe 24/09/2015 22:45

J'avais remarqué ce roman dès sa sortie.
Comme toi, Eva et Laure m'avaient franchement donné envie... tu en remets une couche !
Je ne sais pas exactement quand, mais c'est sûr, celui-là je vais le lire !

Papillon 25/09/2015 18:06

Super page turner, bien écrit en plus, sur un thème passionnant : what else ?