Temps glaciaires - Fred Vargas

Publié le par Papillon

"Comment veux-tu que l'on s'éloigne de quelque chose quand on ne sait pas où on est ?"

 

 

Sans un petit graffiti sur le mur de la salle de bains, le commissaire Bourlin aurait conclu sans problème à un suicide en trouvant une vieille dame les poignets ouverts dans sa baignoire. Dans le doute, il fait appel à Adamsberg et Danglars, comptant sur la perspicacité de l'un et la culture de l'autre pour déchiffrer ce qui ressemble à un hiéroglyphe. Et ce premier suicidé va mener les flics vers un second, chez lequel se découvre le même hiéroglyphe. Adamsberg ne va pas tarder à mettre au jour une incroyable histoire de voyage tragique en Islande qui aurait vu la disparition de deux touristes dans les glaces, et aurait lié les survivants par un pacte de silence. Mais quand un troisième meurtre est commis, encore déguisé en suicide, et encore accompagné du même petit signe cabalistique, l'enquête prend une toute autre tournure et s'oriente vers une association qui rejoue, semaine après semaine, les grandes scènes de l'Assemblée nationale pendant la Révolution, autour de la figure emblématique et inquiétante de Robespierre.

 

Vargas a ceci de génial que l'on s'attache tellement à ses personnages que l'on se moque peu ou prou de la résolution de l'enquête, qui s'avère particulièrement complexe dans ce roman-ci, tout comme se complexifient les relations entre les membres de la brigade d'Adamsberg. Le plus intéressant dans cette histoire, c'est le contexte : de l'histoire, de la géographie, des contes et légendes, de la psychologie de groupe, un doigt de fantastique, et beaucoup d'humanité. Car ce qui prime, ici, ce sont les gens, leurs relations, leurs angoisses, leurs fantasmes. Vargas a un don pour les dialogues qui claquent, pour les métaphores poétiques, et pour mettre le doigt sur tout ce que la vie peut avoir d'irrationnel. Et même quand l'enquête s'enlise complètement, le lecteur ne s'ennuie jamais, attaché fermement par une multitude de petits liens à cette bande de flics un peu foutraques.

 

Un excellent cru.

 

 

Flammarion, 2015. - 345 p. (epub)

Publié dans Polars & Co, France

Commenter cet article

Céline 30/04/2015 11:02

C'est clair qu'on s'y attache à cette bande de flics, et quels dialogues ;-) Un moment de lecture presque jubilatoire pour moi :-)

Papillon 01/05/2015 12:43

Je suis d'accord sur les dialogues ; ça pétille !

Bonheur du Jour 29/04/2015 06:34

Je viens de le lire et j'ai beaucoup aimé, comme à chaque fois un roman de Fred Vargas.
Bonne journée.

Papillon 29/04/2015 20:26

Oui, celui-ci est particulièrement réussi

Philisine Cave 26/04/2015 18:00

Comme je l'a écrit chez Violette, je le lirai mais pas tout de suite (faute de temps et de place sur ma table de nuit !). Mias toutes les deux, vous êtes très encourageantes et enthousiastes, alors y'a plus qu'à !

Papillon 27/04/2015 21:46

Il vient juste de sortir, tu as encore du temps devant toi :-) Mais il vaut le détour si on aime l'univers de Vargas.

Aude 22/04/2015 17:59

Je le vois pas mal en ce moment sur les blogs , il me tente beaucoup .

Papillon 22/04/2015 21:15

Un très bon Vargas !

Ariane 21/04/2015 18:39

Encore un avis qui me pousse à découvrir ce livre et l'auteur par la même occasion.

Papillon 22/04/2015 21:15

Il faut essayer Fred Vargas au moins une fois. Et celui-ci est très réussi quand on aime son univers.

Dominique 21/04/2015 11:15

je ne suis pas arrivée à y croire et du coup je me suis un peu ennuyée

Papillon 22/04/2015 21:13

Oh ! mais je peux comprendre, tout n'est pas parfaitement crédible, mais ça m'est égal tellement j'aime l'atmosphère du roman.

Laure Micmelo 21/04/2015 09:53

J'ai très envie de le lire, et en même temps, ça fait longtemps que je n'ai pas côtoyé les personnages, donc si c'est le point fort, mais pas l'enquête, je me demande ... Que d'indécision ;-)

Papillon 22/04/2015 21:12

Oh l'enquête est très bien aussi, je te rassure, pleine d'interrogations, de pistes diverses, etc, tout ce qu'il faut pour un bon polar. C'est juste que moi ce sont vraiment les personnages que je préfère.

A_girl_from_earth 20/04/2015 22:42

Aaaah quel excellent moment en compagnie de ses personnages, je suis d'accord. J'ai été assez satisfaite de l'intrigue aussi. Ce petit saut en Islande, il fallait l'inventer !^^

Papillon 22/04/2015 21:10

Surtout quand tu vois comment ça se termine cette histoire islandaise !!!! Oui, très inventif, l'air de rien. Vraiment beaucoup aimé.

maggie 20/04/2015 19:45

J'attends la sortie poche, je ne rate aucune intrigue de Vargas mais pas pour les mêmes raisons que toi... car je n'aime pas ses dialogues, ni Adamsberg !

Papillon 20/04/2015 20:24

Ah ! C'est marrant ça. En tout cas, l'intrigue est compliquée à souhait : tu devrais aimer !

clara 20/04/2015 18:00

je l'ai dévoré!!!

Papillon 20/04/2015 20:23

Ce coup-ci on est d'accord :-)