Le Printemps des poètes 2015 /2

Publié le par Papillon

L’espérance

 

J’ai ancré l’espérance

Aux racines de la vie

 

Face aux ténèbres

J’ai dressé des clartés

Planté des flambeaux

A la lisière des nuits

 

Des clartés qui persistent

Des flambeaux qui se glissent

Entre ombres et barbaries

 

Des clartés qui renaissent

Des flambeaux qui se dressent

Sans jamais dépérir

 

J’enracine l’espérance

Dans le terreau du cœur

J’adopte toute l’espérance

En son esprit frondeur.

 

 

Andrée Chedid

 

(Source : poetica.fr)

 

Publié dans Citation, Poésie

Commenter cet article

Aifelle 15/03/2015 08:35

Beau poème qui colle tout-à-fait au thème, avec tout le talent d'Andrée Chedid (la plus douée de la famille ..)

Papillon 15/03/2015 19:01

J'aime beaucoup ses poèmes (et je ne me suis jamais vraiment intéressée au reste de la famille....)